Paris / Lille
3 août 2017

Lille et Paris candidates pour la relocalisation des agences européennes situées au Royaume-Uni

Lille et Paris sont candidates à la relocalisation des sièges de l’Agence européenne des médicaments (EMA) et de l’Autorité bancaire européenne (ABE).
 
Actuellement, l’Agence européenne des médicaments (AEM) et l’Autorité bancaire européenne (ABE) sont situées à Londres. Avec le Brexit, ces deux institutions vont quitter la capitale britannique. De nombreuses métropoles européennes se sont ainsi portées candidates pour accueillir ces relocalisations, dont Paris et Lille.

Lille et l’Agence européenne des médicaments (AEM)

Lille a déposé un dossier de candidature pour recevoir la relocalisation de l’Agence européenne des médicaments (AEM ou EMA en anglais) en mars 2019. L’AEM a pour mission de garantir l’évaluation scientifique, le contrôle et le suivi de la sécurité des médicaments dans l’UE. La Métropole européenne et la ville de Lille, l’État et la région Hauts-de-France se sont réjouis de déposer un dossier qui répond en tout point aux critères de sélection. Par ailleurs, la localisation géographique à Lille faciliterait un transfert fluide du personnel de nature à assurer la continuité et la qualité scientifique de l’expertise de l’agence.

Paris et l’Autorité bancaire européenne (ABE)

Paris postule pour accueillir l’Autorité bancaire européenne (ABE ou EBA en anglais), dont le rôle est de mettre en place un cadre de réglementation et de surveillance unique pour l’ensemble du secteur bancaire de l’UE. Cette candidature rejoint la volonté de "faire de Paris la première place financière européenne de l’après-Brexit" (Édouard Philippe, 7 juillet 2017 à la Monnaie de Paris).
 
 

A suivre

D’ici le 30 septembre 2017, la Commission européenne doit évaluer les candidatures. Le 20 novembre 2017, les 27 États-membres de l’UE voteront pour choisir les futurs sièges de l’ABE et de l’AEM.