François Hollande et Manuel Valls à l'Elysée mercredi 21 janvier 2015
21 janvier 2015

Liberté d'expression

La France ne fait pas de leçon, à aucun pays, mais la France n'accepte aucune intolérance.
 
Sans donner de leçon, la France n’accepte aucune intolérance : elle défend la liberté d’expression, mais elle porte aussi des valeurs de paix, de laïcité, de respect des convictions, de dialogue entre les religions. En France, la liberté d’expression ne signifie pas que tout est possible, et la justice est là pour toujours préserver le juste équilibre et protéger chacun.
 
  • "Nous n'insultons personne lorsque nous défendons nos idées, lorsque nous proclamons la liberté", a expliqué François Hollande le 19 janvier lors des 70 ans de l'AFP. "La France a des principes et des valeurs", notamment la liberté d’expression, qui est une valeur universelle : "il ne s’agit pas de dicter aux autres ce qu'ils doivent penser mais simplement de faire respecter ce qui est pensé, ce qui est exprimé, ce qui est dit librement. Le drapeau français, c'est toujours celui de la liberté. Et en France, toutes les croyances sont respectées : c’est la laïcité."
  • "Il ne faut pas réduire la France à un seul message. "Je suis Charlie" n'est pas le seul message de la France au monde", a de son côté rappelé Manuel Valls mardi 20 janvier lors de ses voeux à la presse. "La France porte la liberté d'expression partout, mais elle défend aussi d'autres valeurs qui nous sont chères: la paix, le respect des convictions, le dialogue entre les religions." 
  • Par ailleurs, "la France condamne avec la plus grande fermeté les incidents très graves qui se sont produits dans plusieurs pays" suite à la parution du dernier numéro de Charlie Hebdo, a déclaré Laurent Fabius. "Nous mettons tout en œuvre pour protéger nos concitoyens à l’étranger, assurer leur sécurité et celle de nos emprises. Le centre de crise du Quai d’Orsay a pris les dispositions en ce sens, et nous renouvelons l’appel à la prudence et à la vigilance. Des sensibilités différentes existent dans le monde, il ne s’agit pas de les nier, mais la limite absolue à ne pas franchir, c’est la violence. Défendre la liberté d’expression ne signifie évidemment pas pour la France de vouloir insulter l’Islam", a ajouté le ministre des Affaires étrangères. "Vis-à-vis de tous les pays musulmans, la France mène une politique de dialogue, le contraire même de l’hostilité. Si certains voulaient faire croire au monde que la France est hostile à une religion, ce serait une imposture. Et quand nous combattons le djihado-terrorisme et l’islamisme radical, ce sont aussi les musulmans que nous protégeons puisqu’ils en sont les premières victimes." 
  • Enfin, défendre la liberté d’expression en France ne signifie pas que tout soit possible. "La loi est là pour protéger chaque citoyen : s’il y a insulte ou appel à la haine, la voie des tribunaux est ouverte et c’est à la justice de faire respecter le droit" a conclu Laurent Fabius.