Photo d'étudiants dans un amphi
15 août 2016

Le pouvoir d'achat des étudiants préservé à la rentrée 2016

Le Gouvernement a décidé de geler les dépenses étudiantes pour la rentrée universitaire 2016-2017. En outre, 25 000 nouvelles bourses de 1 009 euros annuels (échelon "0bis") sont créées pour les étudiants issus des classes moyennes.
 
L’inflation ressentie par les étudiants en cette rentrée est proche de celle ressentie par l’ensemble des ménages, même si elle est légèrement supérieure lorsque le poste "loyer" pèse sur le budget ou lors d’un recours à un véhicule personnel. Après avoir déjà mobilisé plus de 500 millions d'euros en faveur de la vie étudiante (soit une augmentation de 40%), le Gouvernement a décidé de geler les dépenses étudiantes pour la rentrée universitaire 2016-2017 :
 
  • Gel du montant des droits d’inscription
Les droits d'inscription sont gelés à 184 euros pour la licence, 256 euros pour le master, 391 euros pour le doctorat et 610 euros pour les diplômes d'ingénieur des écoles relevant du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette décision représente un geste fort en faveur du pouvoir d’achat des étudiants non-boursiers. C’est la seconde année que les montants des droits d’inscription sont gelés d’une année universitaire sur l’autre.
Pour rappel : il est possible pour les étudiants qui en font la demande en raison de leur situation personnelle d’être exonérés du paiement des droits d’inscription sur décision du président de l'établissement, dans la limite des 10 % des étudiants inscrits (art. R 719-50 du code de l’éducation). 
 
  • Gel du prix du repas au restaurant universitaire, à 3,25 euros.
C’est la première année que le montant du ticket RU est gelé. Depuis 2010, une augmentation de 5 centimes avait été observée chaque année. 
 
  • Gel de la cotisation d’assurance maladie des étudiants, à 215 euros.
C’est la première fois que le montant de la cotisation d’assurance maladie est gelé d’une année universitaire sur l’autre. Il avait en effet progressé de +2 euros en 2015 et 2014, de +4 euros en 2013 et 2012. Le paiement en 3 fois de la cotisation de la sécurité sociale en même temps que les sommes dues pour les droits de scolarité est autorisé. Tous les établissements d’enseignement supérieur doivent proposer cette possibilité lors de l’inscription de l’étudiant. 
 
  • S’agissant des bourses étudiantes :
- Création de 25 000 bourses de 1 009 euros annuels pour les étudiants issus des classes moyennes. Conformément à la décision du Premier ministre annoncée le 11 avril dernier, le bénéfice du nouvel échelon de bourse "0 bis", mis en place à la rentrée 2013 sera étendu à la rentrée à 25 000 nouveaux étudiants. Ces étudiants se verront donc verser une aide annuelle de 1 009 euros dès septembre 2016. 
- Poursuite de l’indexation du montant des bourses étudiantes sur l’inflation pour préserver le pouvoir d’achat des étudiants boursiers : les bourses sur critères sociaux seront ainsi revalorisées de + 0,1 % à la rentrée 2016. (Pour connaître les barèmes des bourses, cliquez ici)
 
Ces décisions cohérentes préservent le pouvoir d’achat de tous les étudiants, boursiers et non-boursiers, limitent le coût des études et concourent à la démocratisation de l’enseignement supérieur. Elles confirment le choix du Gouvernement de la priorité à la jeunesse et à la justice sociale.