13 avril 2017

Le nouvel examen commun aux conducteurs de taxi et de VTC est opérationnel

Le secteur du transport public particulier de personnes continue sa modernisation avec la mise en place d’un examen sur une base commune aux deux professions, pour davantage de qualité de service pour les clients et un accès aux deux professions davantage harmonisé.
Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017
 
Taxi ou Voiture de tourisme avec chauffeur (VTC ), les deux professions sont réglementées. Pour exercer l'une ou l'autre, il faut être titulaire de la carte professionnelle obtenue après le passage du tout nouvel examen du certificat de capacité professionnelle. Cet examen, élaboré pour professionnaliser l'accès aux métiers de conducteur de taxi et de VTC,  s'appuie sur une base commune aux deux professions.
 
La mise en place de cet examen était un des axes de la feuille de route pour l’avenir du secteur du transport public particulier de personnes, présentée par le Gouvernement en avril 2016. Les modalités de cet examen ainsi que les référentiels des connaissances ont fait l’objet d’une large concertation avec l’ensemble des professionnels concernés.

Le 7 avril 2017, le décret et les arrêtés (taxi et VTC) relatifs à la mise en place de cet examen, sont publiés au Journal officiel.  Les examens sont organisés par les chambres de métiers et de l'artisanat, depuis le 1er janvier 2017, et conformément à la loi du 29 décembre 2016 sur la régulation, la responsabilisation et la simplification dans le transport public particulier de personnes.

Une épreuve commune…

Cet examen reposera sur une série de 5 épreuves d’admissibilité communes aux deux professions :
  1. la réglementation du transport public particulier de personnes ;
  2. la gestion ;
  3. la sécurité routière ;
  4. la capacité d’expression et de compréhension en langue française ;
  5. la capacité d’expression et de compréhension en langue anglaise. 

Les conducteurs de taxi et de VTC devront suivre tous les 5 ans un stage de formation continue une formation dispensée par un centre agrée.

et deux spécifiques

L'examen comportera également 2 épreuves d’admissibilité spécifiques à chaque profession.
Conducteur de taxi :

  • la connaissance du territoire et la réglementation locale ;
  • la réglementation nationale de l’activité de taxis ainsi que la gestion propre à cette activité
Conducteur de VTC :
  • le développement commercial et la gestion propre à l’activité de VTC ;
  • la réglementation nationale spécifique de l’activité de VTC.  

L’examen comprendra également une épreuve pratique d’admission spécifique à chaque profession avec pour objectif d’évaluer la capacité du candidat à assurer, par sa conduite en circulation, la sécurité des passagers et des autres usagers de la route tout en proposant aux clients un service commercial de qualité.
 
Le premier examen aura lieu en mai.