Najat Vallaud Belkacem présente la stratégie des langues vivantes
25 janvier 2016

La stratégie des langues vivantes

Plus de 5 500 écoles élémentaires dispenseront un enseignement de langue vivante autre que l’anglais à la rentrée 2016. Un effort exceptionnel est fait en faveur de l'allemand avec 1 000 écoles primaires et 700 collèges supplémentaires qui l'enseigneront.
 
Najat Vallaud-Belkacem a présenté, le 22 janvier, la stratégie des langues vivantes qu'elle entend déployer à la rentrée 2016 à l'école élémentaire et au collège. Considérant l’apprentissage des langues vivantes comme un enjeu majeur, le Gouvernement déploie une stratégie en 3 axes :

1. Une offre linguistique diversifiée
Plus de 5 500 écoles élémentaires proposeront un enseignement de langue vivante autre que l’anglais à la rentrée 2016, soit 1 200 écoles de plus qu’aujourd’hui. Alors qu’en 2001-2002, plus de 20% des élèves étudiaient une autre langue vivante que l’anglais dans le premier degré, ils n’étaient plus que 8% l’année dernière. Le ministère de l'Éducation nationale mettra en ligne sur le site de l’Onisep, début mars 2016, une carte de géolocalisation de l’offre de langues vivantes des collèges. 

Par ailleurs, un effort exceptionnel est fait en faveur de l'apprentissage de l'allemand à l'école et au collège :
  • Plus de 3 800 écoles élémentaires proposeront un enseignement d’allemand à la rentrée 2016, soit 1 000 écoles de plus qu’aujourd’hui ; 
  • Près de 4 700 collèges proposeront l’allemand en LV2 à la rentrée 2016, soit près de 700 collèges de plus qu’aujourd’hui.
Parmi les 3 000 collèges qui proposeront des"bilangues de continuité" en 6ème, 2 300 seront anglais/allemand.

2. Les classes bilangues de continuité
Les classes bilangues dites "de continuité" seront maintenues pour les élèves ayant bénéficié à l’élémentaire d’une enseignement LVE autre que anglais à la différence de celles qui permettaient de contourner la carte scolaire. A noter : 60% des collèges d’éducation prioritaire proposeront des classes bilangues. Globalement, les langues vivantes seront apprises plus tôt, avec des horaires renforcés : 54 heures de plus pour la LV1 apprise dès le CP, 54 heures de plus pour la LV2 apprise dès la 5ème.

3. La mobilité internationale des élèves sera également encouragée
D’ici 2017, 100% des collèges et lycées seront engagés dans un partenariat scolaire, contre 61% des établissements français actuellement. Et, plus de 50% des écoles primaires seront investies dans le cadre d’un projet européen ou international. Par ailleurs, dans le cadre du baccalauréat professionnel, une nouvelle unité facultative de mobilité sera mise en place.
Enfin, pour préparer et accompagner les évolutions liées à la politique des langues, des ressources pédagogiques et des formations spécifiques sont mises à disposition des enseignants. Un portail "langues vivantes" sera mis en place à destination des professeurs de langues vivantes.

Dans un monde chaque jour plus ouvert,  "l’amélioration des compétences de nos élèves en langues vivantes est une priorité pour la culture, la citoyenneté et l’emploi", a rappelé Najat Vallaud-Belkacem lors de la conférence de presse du 22 janvier 2015.