Photo de la 4ème cérémonie de remise des prix aux lauréats de "La France s'engage" le 22 décembre 2015 à l'Elysée
23 décembre 2015

"La France s'engage" : 16 nouveaux lauréats

A l'occasion de la 4e cérémonie récompensant des projets d'innovation sociale "la France s’engage", le Président de la République a qualifié cette initiative de "rendez-vous de l'optimisme concret et de l'imagination citoyenne."
 
Mardi 22 décembre 2015 lors d'une cérémonie à l'Élysée, 16 nouveaux projets ont été sélectionnés pour devenir lauréats de "La France s’engage".  Ce grand projet présidentiel, lancé en 2014, tend à mettre en valeur les Français eux-mêmes, ce qu’ils construisent, ce qu’ils imaginent, ce qu’ils inventent, ce qu’ils produisent. Porté par le Président de la République, et animé par Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, il a vocation à faciliter le changement d’échelle de projets innovants, ayant une utilité sociale, portées par des associations, des fondations et des entreprises.

Une équipe de parrains de "La France s’engage" participent à cette démarche. Cet appel à projet permanent permet de sélectionner 15 nouveaux lauréats tous les 6 mois. Quatre critères sont fixés pour la sélection des projets : leur utilité sociale ; leur caractère innovant ; leur potentiel de duplication ou de changement d’échelle ; et l’appréciation rigoureuse de leurs résultats.

Exceptionnellement, ce mardi 22 décembre 2015, 16 lauréats ont été retenus pour cette 4ème promotion. Parmi les 15 premiers lauréats, 12 ont été choisis par le jury, et 3 par les internautes lors d’un vote sur le site www.lafrancesengage.fr. Et, dans ce contexte de COP 21, 3 des lauréats choisis portent des projets "Environnement". Un 16e lauréat, victime des attentats du 13 novembre, a été exceptionnellement retenu par le Président de la République sur proposition des parrains.
"La France s’engage" permet à chaque lauréat :
  • de gagner en visibilité et de bénéficier d’une reconnaissance grâce à l’octroi du label La France s’engage ;
  • de bénéficier d’un soutien, qui peut notamment être financier ;
  • d’être accompagné pour développer son projet par des partenaires reconnus et par les services de l’État ;
  • si le projet s’y prête, de développer des missions de Service Civique pour accompagner son développement.
Le président de la République a tenu à rappeler que cette initiative est le "rendez-vous de l'optimisme concret et de l'imagination citoyenne". Il a fait appel à la  solidarité et à la fraternité afin de renouer avec "l'optimisme" après une année 2015 "terrible et douloureuse", marquée par les attentats de janvier et du 13 novembre. "Ce qui menace notre société, ce sont les murs : les murs entre les individus, les murs entre les territoires, les murs entre les catégories sociales, les murs entre les croyances, les convictions. (…) L'isolement, le sentiment de relégation, d'abandon, c'est ce qui à un moment peut faire tourner les esprits les plus républicains."