Dortoir dans un centre d'hébergement d'urgence
8 décembre 2017

Grand froid : 10 000 places d'hébergement supplémentaires créées

L’hébergement des plus fragiles est un enjeu majeur de solidarité, en particulier en période de grand froid. Le Gouvernement est entièrement mobilisé et crée plusieurs milliers de places supplémentaires d'hébergement d'urgence, en plus des 125 000 places pérennes.
 
La mobilisation du Gouvernement pour l'hébergement d'urgence est totale, ainsi que celle des services de l’État en lien avec les associations et les collectivités. Même si personne ne peut être obligé d'être hébergé, il faut trouver une solution, en particulier pour les familles avec enfants.
 
Ainsi, aux 125 000 places pérennes d’hébergement d’urgence, s’ajoute une mobilisation exceptionnelle pour la période hivernale avec 10 000 places supplémentaires, dont un effort particulier en Ile-de-France avec 2700 places supplémentaires.
 
L’effort budgétaire est plus conséquent que l’année dernière, dans un contexte budgétaire difficile. Trois ouvertures de crédits ont été décidées cette année :
  • 69 millions d'euro en juillet
  • 142 millions d'euro en novembre
  • 65 millions d'euro le 1er décembre. 
Le Gouvernement a également lancé sa campagne hivernale plus tôt cette année, par souci d’anticipation (dès le 4 octobre).
 
Ces mesures d’hébergement d’urgence sont complémentaires de la stratégie de lutte contre la pauvreté portée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn et pilotée par le nouveau délégué interministériel à la lutte contre la pauvreté, Olivier Noblecourt.
 
À plus long terme, le plan "Logement d’abord" apportera des solutions pour le logement pérenne. L’objectif sur le quinquennat est de 10 000 places de pensions de familles supplémentaires et de 40 000 places d’intermédiation locative.