Préparation de pesticide dans un jardin
26 octobre 2017

Glyphosate : la France poursuit la recherche d’un compromis avec ses partenaires européens

Ce 25 octobre, l’Union européenne (UE) n’est pas parvenue à prendre une décision sur le délai de reconduction du glyphosate, dont la licence expire en décembre. La France poursuit donc la recherche d’un compromis avec ses partenaires européens, pour une agriculture moins dépendante aux pesticides.
 
Dans le cadre du débat sur la proposition de la Commission européenne de renouveler l’autorisation du glyphosate dans l'UE, la France a travaillé avec la Commission et ses partenaires européens, en particulier l’Allemagne et l’Italie, pour dégager un compromis sur une période qui n’aille pas au-delà de quatre ans. La France rappelle qu’il est essentiel que les mêmes règles s’appliquent dans tous les États membres.
 
Consultée sur 10 ans, 5 ans et 3 ans, la France s’est prononcée contre les durées de 10 et 5 ans et pour une durée de trois ans qui paraissait raisonnable pour développer en parallèle la recherche et de nouvelles pratiques de substitution. Le maximum doit être fait pour que les agriculteurs puissent avoir des alternatives crédibles d’ici à la fin de la période retenue.
 
Les discussions du 25 octobre à Bruxelles n’ont pas permis d’aboutir. La France continuera à rechercher avec ses partenaires un compromis cohérent avec son objectif d’obtenir avant la fin du quinquennat des progrès significatifs vers une agriculture moins dépendante aux pesticides.