Photo de Stéphane Le Foll au sommet de l'élevage.
11 juin 2015

Ferme des 1000 vaches

La recherche de la rentabilité économique ne peut s’affranchir du respect des règles environnementales et du bien-être animal. Le Gouvernement est déterminé à ce que la réglementation soit appliquée avec la plus grande fermeté.
 
Le contrôle effectué le 9 juin 2015 sur le site de la ferme picarde dite des "Mille vaches" confirme le dépassement du nombre de vaches autorisées au titre de la réglementation régissant les installations classées pour la protection de l’environnement. Le rapport de ce contrôle, engagé par la préfète de la Somme à la demande de Stéphane Le Foll, précise que la ferme accueille 796 vaches au lieu des 500 autorisées.
Le Gouvernement "compte faire appliquer la règle et les engagements qui ont été pris, donc il y aura des sanctions", a déclaré Stéphane Le Foll.  Il s’agit de faire appliquer les règles et la loi.
La ferme des "1000 vaches" dispose de 7 jours pour faire part de ses observations sur les constats effectués lors du contrôle.
A l’issue de ce délai, un arrêté de mise en demeure sera pris pour que l’exploitation se mette en conformité avec l’autorisation dont elle dispose. Elle encourt des sanctions administratives, voire pénales, en cas de non-respect des règles. 
"La recherche de la rentabilité économique ne peut s’affranchir du respect des règles environnementales et du bien-être animal." Il convient à ce titre de rappeler que le ministre de l’Agriculture, exprimant la position du Gouvernement, ne soutient pas ce projet de fermes de grandes tailles faisant appel à des capitaux extérieurs à l’agriculture.  "Les fermes usines ne sont pas mon modèle."