Parc des Princes
13 janvier 2017

#Euro2016 : un succès économique et social

La France a eu l'occasion de prouver une nouvelle fois son savoir-faire en matière d’accueil de grands événements sportifs avec l'organisation de l'Euro 2016 de football. L'événement sportif a aussi été un succès économique et social, ce qui est très encourageant à l’approche d’autres grandes manifestations sportives, comme le Championnat du Monde de Handball.
Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017
 
Au coup de sifflet final de l'Euro 2016 de football, le 10 juillet dernier, les motifs de satisfaction étaient déjà nombreux : une équipe de France vice-championne d’Europe, un succès populaire indéniable avec 2,5 millions de spectateurs dans les stades et plus de 4 millions de supporters réunis dans les fan-zones, une sécurité optimale

Le Gouvernement s’était engagé à ce que, pour la première fois en France, une étude évalue de manière indépendante et documentée les retombées économiques de l'événement.

Cette étude, réalisée sous l’égide de l’Observatoire de l’Économie du Sport, en lien avec l’INSEE et la Direction générale du Trésor, atteste de l’opportunité de l’accueil de l’Euro 2016 en termes d’activité économique et d’emploi. Elle confirme que l’ensemble des objectifs que s’était fixés le Gouvernement ont été remplis.
Les résultats positifs auxquels conclut l’étude nous confortent dans notre ambition de faire de la France un pays organisateur de premier plan pour ce type d’événements. Ils nous encouragent tout particulièrement à poursuivre nos efforts pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 à Paris.
Michel Sapin
10 janvier 2017

Un impact économique et social positif

Alors que s’ouvre ce mercredi 11 janvier le championnat du monde de handball, l'étude montre que l'Euro 2016 a généré 1,2 milliard d’euros de retombées économiques nettes en France, dont 625,8 millions d’euros pour le secteur du tourisme et 596 millions d’euros  pour le volet organisation. Dans un contexte difficile pour le secteur, l’Euro 2016 aura permis la venue de 600 000 touristes supplémentaires.

La compétition a également permis de stimuler plusieurs secteurs d’activité (hôtellerie, restauration, ventes de téléviseurs et d’articles de sport, etc.), mais a surtout constitué un levier fort pour l’emploi, notamment pour les personnes qui en sont les plus éloignées.
Ainsi :
  • environ 200 000 personnes ont été́ impliquées dans la préparation de la compétition.
  • 20 000 emplois ont été́ créés grâce à la modernisation des stades, en amont de la compétition.
  • 13 500 offres d’emplois ont été́ exprimées, dont la moitié́ dans le champ de la sécurité́ privée.
  • 3 400 formations d’agents de sécurité́ privée ont été́ financées et engagées.
L’étude confirme ainsi que l'Euro a généré un volume d’activité supplémentaire net de 117 000 mois travaillés, soit l’équivalent de près de 10.000 nouveau emplois à temps plein.
 
Une convention relative à l’emploi, conclue un an avant le début de la compétition, a permis le suivi de 9 000 demandeurs d’emploi par Pôle emploi, dont 7 000 ont été recrutés. Ces résultats positifs nous encouragent à reprendre et à développer ce type de partenariat, qui démontre au-delà du sport et du spectacle, que de tels événements permettent de mettre l’économique au service du social. Nous veillerons à ce que les retombées de ces manifestations profitent tout autant aux entreprises qu’aux salariés en en faisant une occasion pour la formation et l’insertion des demandeurs d’emploi.
Myriam El Khomri
10 janvier 2017

L’impact fiscal de l’événement est également important puisqu’il a permis de dégager des recettes fiscales nettes supplémentaires estimées à 75 millions d’euros, dont 70 millions d’euros de recettes de TVA.

L’héritage que la France retirera de l’organisation de l'Euro 2016 s’appréciera dans la durée. Deux structures, la filière de l’économie du sport et son observatoire, illustrent  cette volonté́ de capitaliser sur l’organisation de l'Euro dans une logique transversale. L’organisation de l’Euro 2016 aura aussi assuré le rayonnement de la France et des villes hôtes, sans compter les retombées à moyen et long terme pour des centaines d’entreprises françaises qui ont participé à l’événement.

Pour Thierry Braillard, "le pays s’est approprié l'Euro 2016 et a bénéficié de l’impact de l’événement avant, pendant et après cette grande fête populaire". "Notre pays s’est mobilisé et la capacité de recevoir les grands événements sportifs est non seulement une belle vitrine mais aussi une vraie force pour la France", a renchéri Patrick Kanner.