29 septembre 2016

Embellie durable du marché du logement

Dans la construction comme dans la promotion immobilière, l’activité du secteur du logement continue à monter en puissance. La production de logements est durablement repartie avec 417 800 unités lancées sur les 12 derniers mois.
 
Le secteur du logement continue sa montée en puissance tant dans la construction que dans la promotion immobilière. Les effets de la politique de relance menée par le Gouvernement se font de plus en plus sentir au fil des mois : sur un an,  les mises en vente sont en hausse de 24,2% ; les ventes (réservations) augmentent de 18,7%, portées par l’investissement locatif et l’accession à la propriété ; les autorisations de construire progressent également de 12,7% sur un an, se traduisant par des mises en chantier en hausse de 11,8% sur un an ; dans l’ancien, les transactions dépassent leur niveau de 2011.

Les résultats de la construction de fin août 2016 confirment cette tendance. Ceux de la promotion immobilière au 2e trimestre, prolongeant la tendance positive du début d’année, augurent de la poursuite durable de la dynamique du secteur dans son ensemble. 

Ainsi, on sera fin 2016 autour de 410 000 logements construits, assez proche de l’objectif de 500 000 logements par an fixé par le président de la République. De la même manière, le nombre de 140 000 logements sociaux financés en 2016 est atteignable, proche de l’objectif de 150 000 par an fixé par le président de la République.


Les résultats de la création au 2e trimestre 2016
 
  • Le nombre de logements autorisés à la construction s’établit à 110 200 sur 3 mois, soit une hausse de 6,6 % par rapport au trimestre juin-août 2015. Sur un an, les permis délivrés de logements s’établissent ainsi à 417 800 unités, confirmant l’accélération dans la durée de la hausse de l’activité (+11,4 % par rapport à l’année précédente, contre +8,9% relevés à fin juin 2016). Cette tendance est portée principalement par les autorisations des logements en résidence (+17,9%) et des logements collectifs, pour lesquels 218 000 permis de construire ont été délivrés sur les 12 derniers mois, en hausse de 15,7 % par rapport à l’année précédente.
  • L’augmentation des mises en chantier, toujours décalée par rapport à celle des autorisations, se confirme et s’accélère elle aussi. Les constructions de logements commencées au cours des 12 mois écoulés (363 500 unités) augmentent de 5,7  % par rapport à la même période l’année dernière (contre +4,9% en glissement sur un an à la fin juin 2016). Ce chiffre est en hausse constante depuis plusieurs mois, là encore tiré par le dynamisme du logement collectif (+10,9%). Le délai moyen d’ouverture de chantiers à partir de l’autorisation de construire s’établit à un niveau inférieur à sa moyenne, en particulier dans le logement collectif (7,8 mois contre 10,8 mois longue période).
  • La construction de locaux non-résidentiels affiche également une dynamique positive et durable, avec 9,8 millions de m2 autorisés à la construction au cours des 3 derniers mois, et 37,1 millions de m2 sur un an, en hausse de 7,0% par rapport à la période septembre 2014 à août 2015. Signe de reprise de l’activité économique large et durable, la plupart des secteurs restent orientés à la hausse, en particulier l’hébergement hôtelier, très dynamique (+34,4% par rapport à l’an passé), et les locaux commerciaux (+22,8%). 

Les résultats de la commercialisation au 2e trimestre 2016
 
  • Le nombre de réservations à la vente s’établit à 33 105 unités sur 3 mois, soit une hausse de 18,7% par rapport au 2e trimestre 2015, portée par l’investissement locatif et l’accession à la propriété.
  • Les mises en vente (35 900 sur 3 mois) sont en hausse accélérée (+24,2 % par rapport au 2e trimestre 2015, contre +18,8 % en cumul sur un an au 1er trimestre 2016).
  • Avec 113 200 logements mis en vente au cours des 12 mois écoulés, en hausse de 15,4% par rapport à l’année dernière, la reprise s’affirme et s’amplifie dans la durée. 
  • Dans l'ancien, les transactions, toujours dynamiques, dépassent leur niveau de 2011 et les prix enregistrent un deuxième trimestre consécutif de hausse (+ 0,8 % sur un an).