Des ouvriers agricoles travaillent dans un verger.
5 septembre 2014

Embargo russe

Une réponse européenne à l'embargo russe.
 
La France est déterminée à porter une réponse européenne aux conséquences de l'embargo russe sur les produits agricoles. La Commission européenne a déjà pris des mesures de gestion de marché pour venir en aide aux secteurs des fruits et légumes et du lait, qui font face à des difficultés du fait de cet embargo. Après m'être rendu ces derniers jours en Espagne et en Allemagne pour m’entretenir avec mes homologues espagnol, allemand et polonais, je participe ce vendredi 05/09 à la réunion exceptionnelle des ministres européens de l'Agriculture à Bruxelles. La France va demander la mise en place de tous les outils possibles (retrait de production, promotion et soutien à l’export) pour réduire l’impact de cet embargo russe et éviter la chute des prix due à l’encombrement du marché européen.

Les entreprises françaises en grande difficulté du fait de cet embargo feront par ailleurs l’objet de mesures exceptionnelles spécifiques.