Photo d'une institutrice entourée d'élèves
28 novembre 2014

Egalité filles-garçons à l'école

Un enjeu qui doit faire consensus
 
L’égalité filles-garçons est au cœur du projet éducatif de l’École de la République. C’est un enjeu qui doit faire consensus. C’est dans ce sens que le Gouvernement a présenté le 30 juin dernier les axes du plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons à l’école, et dont Najat Vallaud-Belkacem a détaillé les outils le 25  novembre. Ce plan repose sur une démarche simple : formation des personnels, partage de ressources pédagogiques en toute toute transparence.
 "Ce que nous mettons en place est beaucoup plus général que les ABCD de l’égalité, et va de la maternelle jusqu'à la terminale, parce que l'égalité fille-garçon, ça s'apprend et ça s'entretient" a expliqué la ministre. La démarche repose sur :
  • une formation généralisée des enseignants et des personnels d’encadrement à la promotion de l'égalité dans leurs pratiques professionnelles ;
  • la création de ressources pédagogiques pour les aider à faire évoluer les pratiques professionnelles et construire des séquences en classes. Le site "outils pour l’égalité entre les filles et les garçons", est disponible, ouvert à tous et transparent sur les enjeux et outils de la politique de l’égalité à l’école. 
Cette démarche fait participer les parents d’élèves au niveau national mais également au niveau local puisqu’ils seront associés à l’inscription de la question de l‘égalité filles-garçons dans les projets d’école et d’établissement. En effet, "la meilleure façon d'éviter les malentendus, les manipulations telles qu'on a pu les connaître l'année dernière, c'était d'associer tous les acteurs." Le pilotage de cette démarche mobilise toutes les académies qui se réunissent dès ce 26 novembre en séminaire national pour adopter les outils mis en place, procéder aux premières formations des cadres  et créer les conditions de la déclinaison sur le terrain de ces différentes dispositions.