Photo du président de la République avec Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, à l'Elysée le 21 janvier 2015.
22 janvier 2015

Effectifs de la Défense

La situation exceptionnelle que nous connaissons doit conduire à revenir sur le rythme de réduction des effectifs de nos armées.
 
Le Président de la République a réuni ce mercredi 21 janvier un conseil de Défense, comme il l’avait annoncé lors des vœux aux armées à bord du porte-avions Charles de Gaulle le 14 janvier.  La "situation exceptionnelle que nous connaissons doit conduire à revenir sur le rythme de réduction des effectifs qui avait été programmé", a déclaré François Hollande. Lors de ce conseil de Défense, le président a donc décidé de réduire de 7 500 les déflations d’effectifs prévues pour le ministère de la Défense sur la période de 2015 à 2019 par la loi de programmation militaire, dont 1 500 dès 2015. C’est environ 30% des réductions d’effectifs initialement prévues.
Il a demandé en conséquence d’engager rapidement les travaux pour actualiser d’ici cet été la loi de programmation militaire. 
Par ailleurs, lors de ses vœux aux armées, le président de la République s’est engagé à respecter la LPM au niveau qui a été affiché : 31,4 milliards d'euros. "Ce chiffre est sanctuarisé". Tous les projets qui sont prévus par la LPM pour 2015 pourront se concrétiser : commande de 12 avions ravitailleurs, grand programme Scorpion, rénovation de 11 avions de patrouille maritime, …