Photo de Manuel Valls et Marisol Touraine
20 mars 2015

Dialogue avec les médecins

Les médecins peuvent, doivent avoir confiance dans le Gouvernement.
 
Manuel Valls a reçu, le 19 mars, les organisations syndicales représentatives de médecins libéraux et de jeunes médecins en formation. Le dialogue a été riche, les syndicats exprimant leurs attentes et leurs craintes sur l'avenir. Le Premier ministre leur a indiqué "que de part et d’autre de la table il y a une responsabilité commune : celle de n’avoir en tête que l’intérêt général, au-delà des intérêts propres ; celle d’être capables, malgré les différences de vue, de dialoguer ensemble de façon respectueuse et constructive, avec honnêteté".

C’est pourquoi, s’agissant du projet de loi relatif à la santé, Manuel Valls a proposé de faire "un point d'étape après la première lecture à l'Assemblée nationale". "Le Gouvernement a déposé des amendements pour traduire les avancées" des groupes de travail :
 
  • S’agissant de la généralisation du tiers payant, il "entrera en vigueur de façon progressive, par étape, et toutes les garanties vont être apportées : rapidité de remboursement, simplicité".
  • "Le service public hospitalier sera renouvelé, respectant la liberté tarifaire dans les cliniques, en dehors du traitement des urgences".
  • "L’évolution des compétences des professionnels de santé sera conduite en restant cohérente avec la responsabilité des médecins".
  • "L’identification des communautés professionnelles de territoire en santé, lieux d’initiative de la coordination des soins".
"Le texte est maintenant entre les mains du Parlement, et le débat démocratique s’y poursuit", à partir du 31 mars.

"La proposition d’une Grande conférence de la Santé" a été confirmée. Le Premier ministre a annoncé qu’elle se tiendra à l’automne ou en 2016. L’objectif sera "d’ouvrir la deuxième phase de mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Santé", avec tous les partenaires concernés. Elle s’organisera autour de deux thèmes : "l'avenir du métier médical et paramédical" (formations, contenus, compétences) et "l'exercice du métier" (modes d'installation, de rémunération, modalités de coopération). Sa préparation sera pilotée par le Professeur Lionel Collet, conseiller d'État, et Anne-Marie Brocas, présidente du Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie.

Enfin, Manuel Valls a renouvelé son "soutien absolu à Marisol Touraine, et sa solidarité à son égard, suite aux attaques dont elle a été l’objet".