Photo du discours de Manuel Valls à Beauvais
19 novembre 2014

Délinquance

Des résultats significatifs
 
Les cambriolages reculent de 4,3% au cours des 12 derniers mois, soit 10 000 résidences principales cambriolées en moins en l’espace d’un an. Ils avaient augmenté de 51 % entre 2008 et 2013. De même, le nombre de vols à main armée diminue de plus de 14,8 % au cours des 12 derniers mois, alors qu'avec 5200 faits contre plus de 7 000 en 2009, 2013 était déjà l’année la plus basse de la décennie en nombre de vols à main armée. Enfin, les violences crapuleuses, c’est-à-dire l’ensemble des agressions violentes pour qui ont pour but de voler, diminuent de 9,4 % en 12 mois.
Ces bons résultats attestent de l'efficacité des dispositifs pragmatiques que sont les zones de sécurité prioritaire, mises en place dès juillet 2012, et le Plan anti-cambriolages et anti-vol à main à armée, déployé en septembre 2013. "La méthode mise en place est la bonne. Il faut donc persévérer", a déclaré le Premier ministre à Beauvais le 19 novembre. Cette démarche repose sur 4 axes :
  • La répression, en veillant à améliorer le taux d’élucidation des faits commis et en ciblant prioritairement les délinquants d’habitude et les filières structurées, avec le concours indispensable et sous le contrôle de la Justice ;
  • La dissuasion, en renforçant la présence sur la voie publique et en améliorant les mesures de sécurisation ;
  • La prévention, en mettant en place des dispositifs de sensibilisation et de vigilance auprès des professionnels particulièrement exposés ;
  • Le partenariat, en mobilisant tous les interlocuteurs des forces de sécurité, dont beaucoup sont présents ici aujourd’hui.
Outre la méthode, l'efficacité de l'action repose également sur les moyens : 405 policiers seront recrutés en 2015, comme en 2014, a rappelé Manuel Valls.