Adolescent scolarisé dans une classe de Collège
21 septembre 2017

Comité interministériel du handicap : la revalorisation de l’AAH sera engagée dès 2018

Le Premier ministre a réuni, le 20 septembre, le premier comité interministériel du handicap (CIH) du quinquennat avec pour thème "Vivre avec un handicap au quotidien". La création de ce comité répond à la volonté du Président de la République de faire de la politique du handicap une priorité. Le Gouvernement lance à cette occasion un travail approfondi qui débouchera sur des plans d’action ministériels d’ici le début de l’année 2018.
 
Le Président de la République a fait du handicap une priorité nationale pour ce quinquennat. "Les personnes en situation de handicap et celles qui les accompagnent ont droit à la solidarité nationale. Elles ont besoin de bien plus encore, et elles peuvent nous apporter davantage", Édouard Philippe, discours de politique générale, le 4 juillet 2017.
 
Parce qu’elle est une grande cause nationale et qu’elle concerne l’ensemble de la République, le Premier ministre a fait le choix de nommer auprès de lui Sophie Cluzel, secrétaire d’État en charge des personnes handicapées. "Il y a un vrai engagement collectif de l’ensemble du Gouvernement pour changer le quotidien des personnes handicapées", a-t-elle déclaré.
 
A ce titre, les actions menées par le Gouvernement pour le handicap mobilisent plusieurs ministères. Les politiques publiques en direction des personnes handicapées seront mises en œuvre de manière transversale, et concerneront plusieurs secteurs : la scolarité, l’insertion professionnelle, la santé, l’accès à la culture, le sport, le logement, et l’accès aux droits.
 
C’est pourquoi le Premier ministre a réuni le comité interministériel du handicap (CIH), qui aura pour mission de définir, de coordonner et d’évaluer les politiques publiques en direction des personnes handicapées. "Il est l’occasion de tracer les grandes lignes d’une politique volontariste d’innovation sociale et d’action en faveur de l’inclusion et de l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation de handicap", précise le dossier de presse du 20 septembre 2017.
 
Les principaux engagements :
 
  • Dès la rentrée 2017, le ministère de l’Éducation nationale a mobilisé 80 000 accompagnants pour répondre aux besoins spécifiques de 164 000 élèves.
  • D’ici la fin du quinquennat, l’objectif est de parvenir à la création de 250 unités délocalisées pour l’inclusion scolaire (ULIS). Elles permettent de scolariser aux 1er et 2nd degrés des petits groupes d’élèves qui présentent des troubles compatibles. 
  • Le ministère de l’Enseignement supérieur mobilisera pour sa part 1 000 services civiques dès 2018, et 2 000 dès 2019 "pour faciliter l’accès d’un plus grand nombre d’étudiants en situation de handicap à une plus grande variété de filières",  a déclaré le Premier ministre à l'issue du CIH, le 20 septembre.
Conformément à l’engagement du Président de la République, le Gouvernement engagera dès 2018 la revalorisation de l’Allocation adulte handicapé (AAH) : une revalorisation exceptionnelle de l’allocation viendra compléter la revalorisation annuelle d’avril, qui prendra en compte l’inflation anticipée, pour porter le niveau de l’allocation à 860 euros au 1er novembre 2018. Elle représentera un gain moyen de 48 euros mensuel pour 951 000 allocataires. Une deuxième revalorisation exceptionnelle sera mise en œuvre au 1er novembre 2019 pour porter l’allocation à 900 euros. Cette revalorisation massive devrait permettre à 34 000 nouveaux allocataires de percevoir l’AAH. Sur l’ensemble du quinquennat, cette mesure représente un effort cumulé de plus de 2 milliards d’euros.