27 octobre 2015

Chômage : tendance à la baisse depuis 4 mois

Depuis 4 mois consécutifs, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A est en recul. Une première depuis 2011.
 
Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c'est-à-dire sans aucune activité dans le mois, a diminué de 23 800 au mois de septembre par rapport au mois d’août, soit -0,7. La tendance est donc orientée à la baisse puisque, pour la première fois depuis début 2011, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a reculé sur 4 mois.

L’amélioration est particulièrement marquée pour les jeunes de moins de 25 ans avec - 14 000 demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A (-2,6 %), en septembre. La tendance est claire : il s’agit du quatrième mois consécutif de baisse, ce qui porte à 24 700 le recul du nombre de jeunes inscrits depuis fin mai. Cela prouve l’efficacité des dispositifs du Gouvernement en faveur de l’emploi des jeunes (emplois d’avenir, Garantie jeunes, contrats de génération, relance de l’apprentissage).

Cette baisse du chômage en septembre "est un encouragement", pour Manuel Valls, "car nous constatons que les entreprises créent à nouveau des emplois : 34 000 au cours des 9 derniers mois." Un encouragement "qui doit uniquement nous amener à poursuivre" sur les réformes engagées et celles à venir : le futur projet de loi porté par Emmanuel Macron, celui sur la modernisation du code du travail portée par Myriam El Khomri.

L’augmentation par ailleurs constatée du nombre de demandeurs d’emploi en catégories B et C traduit classiquement, en période de reprise de l’activité économique, le fait que des personnes qui  étaient précédemment sans activité retournent progressivement à l’emploi.

La baisse du chômage en septembre n'est en rien à relier avec les radiations administratives intervenues au cours du mois. En outre, le nombre de radiations en septembre est sans rapport avec la nouvelle organisation du contrôle de la recherche d’emploi, puisque celle-ci n’a commencé à être mise en œuvre qu'à la toute fin septembre, et qu’elle s’inscrit uniquement dans une logique de prévention du découragement de la recherche d’emploi.
 
 A l’issue de la conférence sociale du 19 octobre dernier, le Gouvernement a annoncé des mesures supplémentaire en faveur des demandeurs d’emploi :
  • 150 000 formations prioritaires pour les métiers en tension et les secteurs d’avenir ;
  • extension de la garantie jeunes en 2016 à tous les territoires volontaires ;
  • déploiement du plan de lutte contre le chômage de longue durée, en particulier en direction des seniors;