Photo de Najat Vallaud-Belkacem
20 octobre 2015

Carte scolaire

La création de secteurs multi-collèges a été mise à l’étude.
 

Une démarche a été engagée en septembre pour soutenir la mixité sociale au collège, tant sont importants ses effets en termes de cohésion sociale ou de résultats scolaires. La création de secteurs multi-collèges a été mise à l’étude. Cette démarche s’appuiera sur des initiatives locales, avec des territoires pilotes et des indicateurs pour trouver les meilleures solutions possibles.

La mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République française comme les conclusions du comité interministériel "Egalité et citoyenneté" du 6 mars 2015 ont fait de la mixité sociale un objectif majeure de l’action gouvernementale :

  • La mixité a des effets positifs sur les résultats scolaires et en termes de cohésion sociale.
  • Cette mixité doit s’appliquer non seulement entre les établissements mais également à l’intérieur des classes pour éviter la création de "classes poubelles".
  • Aujourd’hui, 10% des collèges publics et privés sous contrats ont moins de 15% de collégiens d’origine sociale défavorisée, 10% ont plus de 62% de collégiens d’origine sociale défavorisée.  Cette ségrégation sociale est nettement plus élevée dans les départements urbains que dans les départements ruraux.

La ministre de l’Education Nationale a donc décidé d’engager une démarche formalisée pour développer la mixité sociale au collège et des annonces seront faites début novembre :

  • La création de secteurs multi-collèges est mise à l’étude, avec la définition de critères d’affectations des élèves, avec l’Education nationale, remplaçant l’actuelle répartition des élèves qui repose sur le principe : une zone-un collège.
  • Cette démarche repose sur une logique de construction à partir des acteurs et des besoins des territoires, tout en se positionnant en impulsion et en appui de l’initiative locale. L’ensemble des partenaires concernés par un territoire pilote disposera d’un ensemble d’indicateurs de ségrégation leur permettant de trouver des solutions pour améliorer la mixité sociale des collèges concernés.
  • Cette délimitation doit être pertinente : il faut un ensemble de collèges pas trop nombreux entre lesquels pourrait s’exercer le choix des familles. Deuxièmement, il faut un territoire avec une échelle distance/temps qui rend réaliste le déplacement des élèves. Enfin, l’objectif sera de réunir des collèges qui accueillent principalement des élèves défavorisés avec d’autres plus favorisés. Ce découpage se fera au cas par cas. 

Par ailleurs, un travail est engagé pour favoriser la mixité sociale au lycée et éviter les stratégies de contournement sur la base de certains enseignements. Le défi de la mixité ne sera possible qu’avec la volonté des parents : les enjeux de la mixité doivent être compris de tous.