Déplacement de françaois Hollande et de Bernard Cazeneuve à Calais, le 26 septembre
27 septembre 2016

Calais : vers le démantèlement complet et définitif du campement de la Lande

Le président de la République, François Hollande, accompagné de Bernard Cazeneuve, s'est rendu à Calais le 26 septembre 2016. Il a annoncé le démantèlement complet et définitif du campement de la Lande à Calais.
Contenu publié sous le Gouvernement Valls III du 11 Février 2016 au 06 Décembre 2016
 
Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 7 000 migrants sont présents sur le campement de la Lande à Calais. Face à cette situation, François Hollande a annoncé son démantèlement d'ici à la fin de l'année. Cette opération doit être menée avec humanité, responsabilité et dignité et nécessite une démarche ordonnée. L'objectif est de garantir la sécurité des Calaisiens, de maintenir l'ordre public et d'assurer aux migrants et réfugiés des conditions d'accueil dignes, conformes aux valeurs de la France.

Le démantèlement répond à une urgence humanitaire. Chaque migrant pouvant prétendre à l'asile sera dirigé vers un des 164 centres d'accueil et d'orientation ouverts en France, vers lesquels 5 800 personnes ont déjà été orientées. Ces centres d'accueil et d'orientation sont financés par l’État et gérés par des associations, en lien avec la préfecture du département et l'antenne de l'office français de l'immigration et de l'intégration (OFII). Ils sont installés dans des locaux existants et peuvent accueillir au maximum 50 migrants. Ces derniers bénéficient d'un accompagnement dans leurs démarches administratives et d'un suivi sanitaire et social.  9 000 places supplémentaires seront nécessaires et la répartition se fera en tenant compte de ce qui a déjà été réalisé par les régions par solidarité.

Concernant l’immigration illégale, le Gouvernement reste ferme. Les migrants qui ne remplissent pas les conditions pour demander l’asile seront éloignés du territoire. Ce n’est qu’à cette condition que la France pourra maintenir une politique migratoire soutenable et fidèle à nos valeurs et à nos engagements internationaux.  
La coopération avec le Gouvernement britannique se poursuit et des engagements ont été pris, notamment sur la question des mineurs isolés. Ils devront être intégralement respectés et rehaussés dans le cadre de la fermeture du campement de la Lande. Par ailleurs, les accords du Touquet continuent à s’appliquer et il serait irresponsable d’ouvrir très largement les flux vers le Royaume-Uni, car cela aurait pour conséquence d’accroître très significativement la pression migratoire à Calais.