Migrants à Calais
2 août 2017

Calais : renforcement du dispositif d’accueil et d’orientation des migrants

A la suite de la décision rendue par le Conseil d’Etat, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a annoncé le renforcement du dispositif déployé à Calais. Il a également réagi au rapport de l’ONG Human Rights Watch.
 
Le Gouvernement se mobilise pour améliorer les conditions d’accueil des demandeurs d’asile et la maîtrise des flux migratoires, dans la continuité du plan global présenté par le Premier ministre le 12 juillet dernier.
 
Le dispositif d’accueil existant à Calais sera renforcé dès cette semaine pour améliorer l’orientation des migrants en fonction de leur situation administrative, tout en maintenant l’objectif d’éviter la reconstitution de campements permanents dans la zone.
 
  • Conditions de vie et d’hygiène des migrants : les associations organiseront des points de distributions mobiles  afin d'assurer un meilleur accès à l'eau (repas, douche, toilettes).
     
  • Assistance aux mineurs : une convention entre la préfecture du Pas-de-Calais et l’association France Terre d’Asile prévoit le renforcement des moyens de la maraude à l’attention des mineurs non accompagnés présents à Calais.
     
  • Hébergement des migrants : deux centres d’accueil d’un type nouveau seront ouverts sous dix jours dans les Hauts-de-France, pour permettre notamment l’examen accéléré des situations administratives des personnes prises en charge.
Enfin, s’agissant du rapport de l’ONG Human Rights Watch, le ministre de l’Intérieur a rappelé le contexte particulièrement difficile dans lequel interviennent les forces de l’ordre. Depuis le début de l’année, près de 18 000 tentatives d’intrusion dans le port de Calais et le tunnel sous la manche, et plus de 12 000 tentatives d’intrusion dans les poids lourds, ont été recensées.

Le Gouvernement entend néanmoins les inquiétudes de certaines associations sur les allégations de violence policière : un rapport sur les conditions d’intervention des forces de l’ordre à Calais a ainsi été commandé à l’inspection générale de l’administration, à l’inspection générale de la police nationale et à l’inspection générale de la gendarmerie.