Le logo de Bpifrance
13 mars 2014

Bpifrance

14 milliards d'euros de financements en 2014, une activité en forte croissance.
 
Bpifrance a publié le 12 mars 2015 son bilan annuel. L’année 2014 a été marquée par une forte croissance de son activité : 14 milliards d’euros de financements au total contre 13 milliards en 2013. De plus en plus d’entreprises ont recours aux financements de Bpifrance :
 
  • Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) pour atteindre 12,5 milliards d’euros.
  • Forte augmentation des concours en fonds propres (+37%) : le regroupement des activités de crédit et de capital investissement fait la preuve de son efficacité.
  • Croissance de 42% des prêts sans prise de garanti, à 1,7 milliard d’euros.
  • Pour la première fois, le financement de l’innovation dépasse le milliard d’euros (+46%).
  • Croissance exponentielle du financement à l’export (+262%) à plus de 400 millions d’euros.
  • Près de 850 millions d’euros pour le financement de la transition énergétique et environnementale (25%).

Bpifrance a versé cette année 2,4 milliards d’euros de préfinancement CICE à 17 464 PME, contre 800 millions en 2013, soit une augmentation de près de 200%. Elle est un soutien incontournable des TPE : 15% des entreprises créées en 2014 ont bénéficié d’un soutien. De plus, un tiers des Entreprises de Taille Intermédiaire ont été accompagnées par la BPI. Cela représente une bonne nouvelle pour la lutte contre le chômage puisque les entreprises financées créent plus d’emplois que la moyenne nationale (1,70% de croissance des effectifs contre 0,10%). Bpifrance a également ouvert un bureau au sein de la Silicon Valley afin d’aider des entreprises dans leur découverte et leur implantation dans ce qui représente le cœur de l’innovation internet mondial.

L’export sera la priorité de l’année 2015 pour Bpifrance. La montée en charge du crédit export pour les dossiers de 1 à 50 millions d’euros est engagée. L’objectif principal est de démocratiser cet outil indispensable au développement du chiffre d’affaires des PME à l’export et qui était, jusqu’à présent, réservé aux grands comptes par les grands réseaux bancaires. De plus, un nouveau Fonds d’Avenir Automobile, doté de 230 millions d’euros, sera créé ainsi qu’un Fonds French Tech Accélération qui vise à favoriser l’essor des accélérateurs de start-ups. Celui-ci a été doté de 200 millions d’euros et constitué dans le cadre de l’action "French Tech" du Programme d’Investissements d’Avenir.