Photo du président de la République, du ministre de l'Intérieur et du Premier ministre sortant de l'Elysée.
3 novembre 2014

Barrage de Sivens

Faire preuve de compassion et de responsabilité
 
Face au drame humain : il faut de la compassion, faire la vérité, et faire preuve de responsabilité.
"Je ne peux pas accepter que dans un pays on se déchire sur un drame humain. Quand un jeune meurt la première des réactions c'est celle de la compassion. La seconde c’est la vérité, avec la justice qui est saisie : c’est le devoir que l’on doit […] notamment à la famille et j’y veillerai personnellement" a dit le président de la République. La 3ème réaction, c'est faire preuve de responsabilité, notamment tous les acteurs publics dans toutes les déclarations. "On ne peut pas désigner des responsables avant même que la justice n’ait terminé son travail" a de son côté avancé Manuel Valls.
Dans un Etat de droit, on a le droit de manifester, de s’opposer, mais on ne peut pas accepter les violences commises. Les policiers et gendarmes ont dû faire face à une violence extrême : 56 policiers ont été blessés depuis début septembre, 81 procédures judiciaires ont été ouvertes.
Concernant le décès de Rémi Fraisse, il faut désormais attendre le travail de la justice, qui doit avancer dans la sérénité et se prononcera en toute indépendance. Le ministre de l’Intérieur a d’ores et déjà décidé de suspendre l’utilisation des grenades offensives et d’engager une mission d’inspection. Quant au projet de barrage, c’est le Conseil général du Tarn qui en est maître d’ouvrage, et son assemblée a annoncé vendredi 31 octobre suspendre le projet et les travaux. Ségolène Royal réunit ce mardi 4 novembre le maître d'ouvrage, les représentants de l'Etat, les administrations et les experts, ainsi que les représentants des agriculteurs et les ONG environnementales. Face aux tensions, Ségolène Royal avait déjà nommé en septembre une mission d’expertise, dont les préconisations ont été rendues la semaine dernière. Le moment est venu de donner une suite au rapport d’expertise selon la ministre.