Vignette dessin sur l'impôt sur le revenu
17 avril 2015

Baisse d'impôts 2015 : exemples concrets

Cette année, aucune catégorie de contribuables ne verra augmenter son impôt sur le revenu. C'est la première fois depuis 2010. Mieux, 9 millions de foyers fiscaux verront leur impôt baisser.
 
Les déclarations de revenus sont arrivées ce mardi 14 avril dans les boîtes à lettres. Cette année, aucune catégorie de contribuables ne verra augmenter son impôt sur le revenu. C'est la première fois depuis 2010, rappelle Michel Sapin. La baisse d’impôt, depuis 2013, bénéficiera à 9 millions de foyers fiscaux. 3 millions de ménages deviendront même non imposables.  Au total, cette baisse d'impôt rendra 3 milliards d'euros aux foyers français, et un tiers des contribuables imposés verront ainsi leur impôt annulé ou allégé.  C’est le fruit de 2 mesures décidées par le Gouvernement :
  • La suppression de la première tranche à 5,5% imposant les revenus par part fiscale compris entre 6 011 et 11 991 € et le renforcement du mécanisme de la décote ;
  • La revalorisation du barème de l’impôt sur le revenu. 
Trois exemples-types (à revenu égal) :
 
  • Pour un couple d'actifs avec 2 enfants dont le revenu total est de 3 160 € par mois, son impôt sur le revenu sera entièrement annulé, alors qu'il est aujourd'hui de 750 € par an. C’est une augmentation de près de 2% de ses revenus.  Cela correspond par exemple à la situation d’un vendeur au bureau de tabac et d’une aide à domicile, ou à celle d’une ouvrière non qualifiée et d’un agent de service en école primaire, en moyenne. 
  • Pour un couple salarié avec 3 enfants gagnant 4200 € par mois à 2, ce sera plus de 1100 € en moins. C’est également une augmentation de près de 2% de ses revenus. Cela correspond par exemple à la situation d’un petit patron et de sa femme au foyer, d’un infirmier et d’une coiffeuse, de deux professeurs des écoles, en moyenne. 
  • Pour un retraité à 1400 € par mois de pension, ce sera 230 € d’impôt en moins, 330 € depuis 2013. C’est également une augmentation de près de 2% de ses revenus. 1400 €, c’est la retraite moyenne d’un ouvrier. La retraite moyenne en France est de 1288 € / mois.