30 avril 2015

Attractivité

Chaque semaine, 19 entreprises étrangères investissent en France.
 
L’étude conduite par Business France sur le nombre d’investissements étrangers réalisés en 2014 confirme que l’attractivité de la France se renforce. 740 décisions d’investissement ont ainsi été recensées en 2014, en progression de 8 % par rapport à 2013 et correspondent à 25 000 nouveaux emplois créés dans les territoires. Chaque semaine, 19 entreprises étrangères investissent en France.
Les réformes engagées depuis 2012 visent à assurer la stabilité de l’environnement législatif et réglementaire, indispensable pour conforter les investissements existants et attirer de nouveaux projets. Elles portent également sur le renforcement de la compétitivité coûts et hors coûts de l’économie française. En 2015, le Gouvernement poursuivra son travail de mobilisation autour des axes suivants :
  • 1. L’approfondissement des réformes engagées pour renforcer l’attractivité de la France : le projet de loi relatif au dialogue social et à l’emploi, qui modernisera et simplifiera la représentation du personnel dans les entreprises a été examiné en avril en conseil des ministres, en vue d’une adoption par le Parlement avant l’été.
  • 2. La promotion de l’attractivité de la France à l’international : le Président de la République lancera une campagne de communication pour promouvoir l’image internationale de la France en juin prochain, dans le cadre des travaux du Conseil stratégique de l’attractivité (CSA), dont les prochaines éditions auront lieu en juin au Salon du Bourget et en décembre lors de la COP21. Cette campagne, intitulée Creative France, associera des entreprises pour mettre en valeur les atouts de notre pays en matière d’innovation et de créativité. 
    Dans les trois prochains mois, le ministre des affaires étrangères et du développement international mobilisera, à l’étranger, les réseaux de l’État, de ses opérateurs et de ses partenaires sur les questions d’attractivité autour de "journées investisseurs". Il est ainsi prévu d’organiser le même jour, dans une cinquantaine d’ambassades, une présentation consacrée à l’attractivité du territoire français auprès des décideurs économiques locaux. 
  • 3. L’amélioration de la position de la France dans les classements internationaux : la France a déjà gagné 7 places en 2014 dans le classement "Ease of Doing Business" de la Banque mondiale. Les efforts porteront également sur le classement publié par le Forum économique mondial de Davos, dont le ministre chargé de l’économie a rencontré en avril les représentants pour présenter les réformes faites par la France.