30 juin 2015

Aide à la complémentaire santé

Dès le 1er juillet, le nouveau dispositif d’aide à la complémentaire va permettre aux Français modestes de bénéficier d’une baisse de prix de leur contrat de mutuelles allant jusqu’à 45% (300€ d’économies pour une personne seule).
 
Marisol Touraine a présenté ce 29 juin la réforme de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) qui entre en vigueur au 1er juillet 2015. Une dizaine de contrat éligibles à l’ACS ont été sélectionnés après mise en concurrence. Cela permet de :
  • Simplifier le choix des bénéficiaires, qui avaient auparavant à choisir parmi quelques 400 disponibles. "Les tarifs n’ont pas été les seules critères retenus, nous avons tenu compte de la qualité des différents services proposés, comme l’accompagnement personnalisé téléphonique, la qualité des centres de santé ou encore l’optique, avec des niveaux de couverture différents" ;
  • Baisser significativement le coût de leur complémentaire santé – avec des baisses de prix allant jusqu’à 45%, soit 300 euros d’économies pour une personne seule - ou d’obtenir, pour un même prix, des contrats offrant une meilleure couverture.
Cette réforme "ne coûte pas un centime à l’Etat. La mise en concurrence a conduit les mutuelles et les assureurs à proposer des tarifs plus intéressants et à améliorer la qualité de leurs offres."  De nouveaux avantages seront par ailleurs associés à l’ACS. A l’absence de dépassements d’honoraires s’ajoutent :
  • Le bénéfice du tiers payant intégral. Concrètement, les bénéficiaires de l’aide, dès souscription d’un contrat sélectionné, n’auront plus à faire l’avance des frais lors de leurs consultations ;
  • La suppression des franchises médicales et de la participation de 1 euro par consultation à acquitter chez les médecins, sur les boites de médicaments ou à l’hôpital.        
Le Gouvernement a lancé une campagne d’information sur ce dispositif, pour permettre à chacun de mieux comprendre cette aide et la réforme en cours et de savoir quels sont ses droits : site internet dédié, comparateur d’offres, plateforme téléphonique (0811 365 364), information par courrier des bénéficiaires potentiels, … La campagne d’information concerne aussi les médecins, pour lesquelles la procédure a été simplifiée au maximum.
 
Au final cette réforme améliorera la vie des 1,2 million de Français bénéficiaires. Elle va faciliter leur accès aux soins, augmenter leur pouvoir d’achat, et inciter tous ceux qui peuvent prétendre à l’ACS à la demander - aujourd’hui seul 1/3 des personnes éligibles la demandent. Cette réforme s’inscrit dans le prolongement de l’augmentation du plafond de ressources donnant droit à l’ACS en 2013. Fin 2015, l’objectif est de toucher 1,3 à 1,4 million de personnes. Avec l’augmentation du plafond de ressources donnant droit à l’ACS, leur nombre est passé de 1 million en 2013, à 1,2 million en 2014.