Photo de légumes et du sigle Agriculture biologique
18 mars 2015

Agriculture biologique

Une aide complémentaire pour doubler la surface en bio d'ici 2017.
 
Le développement de l’agriculture biologique est une priorité du Gouvernement depuis 2012. L’objectif est de doubler la surface en bio d’ici 2017, comme fixé dans le Plan "Ambition bio 2017" présenté en 2013.

L’agriculture biologique est en progression continue dans notre pays. Les surfaces ont connu en 2014 une augmentation exceptionnelle de 10% par rapport à 2013. La France "est désormais le 3ème pays de l’UE et vient de dépasser les superficies en bio de l’Allemagne", a expliqué Stéphane Le Foll le 17 mars.
Pour accompagner et accélérer cette montée en puissance, des moyens financiers sans précédent avaient déjà été programmés par le Gouvernement pour l’agriculture biologique. Sur la seule année 2014, les aides à l’agriculture biologique ont été augmentées de près de 20% : plus 16 millions d’euros, passant de 87 millions d’euros en 2013 à 103 millions d’euros. Elles seront doublées d’ici 2020 par rapport à 2012, grâce à la nouvelle PAC réformée, à 180 millions d’euros en 2020, avec une enveloppe moyenne de 160 millions d’euros par an sur la période 2015-2020.

Mais la progression a été telle que l’enveloppe d’aides définie pour 2014, bien qu’en augmentation, n’a pas permis de répondre à l’ensemble des demandes au niveau maximum. Une aide complémentaire à l’agriculture biologique a donc été annoncée par Stéphane Le Foll. Avec cette "aide complémentaire débloquée, tous les agriculteurs bio auront bien 100% de leurs aides annoncées pour 2014". Celle-ci sera versée dans le courant de l’été. "Il était important pour moi, malgré les contraintes budgétaires de pouvoir envoyer un message de confiance à la filière en garantissant le niveau d’aide prévu".