Photo de Stéphane Le Foll
6 novembre 2014

Agriculteurs

Le Gouvernement mobilisé pour apporter des réponses concrètes aux attentes des agriculteurs.
 
Les agriculteurs traversent des difficultés. Le Gouvernement les a entendues, et se mobilise pour leur apporter des réponses concrètes.
A court terme :
  • 3,4 Md€ d’avances sur les aides PAC ont été versées dès le 16 octobre, et la MSA s’est engagée à des reports de cotisations sociales pour les secteurs en difficulté ;
  • Face à l’embargo russe, le Gouvernement a immédiatement demandé la mise en place de mesures d’urgence, rapidement accordées par la Commission ;
  • Une concertation est engagée entre acteurs de la filière alimentaire pour des relations commerciales apaisées : elles sont mieux encadrées grâce aux décrets d’applications de la loi Consommation ;
  • Pour soutenir l’origine France : des guides d’achats permettant l’approvisionnement de la restauration collective en produits français et/ou locaux seront adressés avant la fin de l’année à l’ensemble des collectivités locales.
A moyen terme :
  • Le Premier ministre a confié une mission pour améliorer et simplifier les contrôles des exploitations agricoles ;
  • Pour limiter l’ampleur et le coût de l’application de la nouvelle directive nitrates : un travail est engagé pour adapter le zonage à la réalité des situations dans les bassins, et le Gouvernement poursuivra ses échanges avec la Commission européenne pour ajuster les programmes d’actions ;
  • La nouvelle PAC prévoit une répartition plus équitable des soutiens entre agriculteurs et va permettre d’augmenter dès cette année les aides aux zones de montagne de 15%, et dès l’an prochain de soutenir davantage les petites et moyennes exploitations, ainsi que les jeunes agriculteurs s’installant.