Vaccination d'un enfant
10 juillet 2017

8 nouveaux vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans

En France, l’insuffisance de la couverture vaccinale a provoqué la résurgence de certaines maladies contagieuses particulièrement dangereuses pour les enfants et les personnes les plus fragiles. Le Gouvernement travaille pour mettre en place 11 vaccins obligatoires au lieu de 3 actuellement. Une mesure pour se protéger et protéger les autres des risques de transmission.
 
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, proposera au Parlement, avant la fin de l’année, de rendre obligatoire la vaccination contre 11 maladies pour la petite enfance.

Actuellement, 3 vaccins sont obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans (diphtérie, tétanos et poliomyélite) et 8 autres sont seulement recommandés :
  • l’haemophilus influenzae B ;
  • la coqueluche ;
  • l’hépatite B ;
  • la rougeole ;
  • les oreillons ;
  • la rubéole ;
  • le méningocoque C ;
  • le pneumocoque.
Ces 8 vaccins seront obligatoires. Cette mesure permettra de répondre à la baisse du taux de vaccination et d’enrayer certaines maladies infectieuses, comme la rougeole dont plus de 24 000 cas ont été déclarés en France entre 2008 et 2016. « L’obligation se justifie parce que ce n’est pas seulement un acte individuel, mais un acte de solidarité, une façon de protéger la société » a rappelé la ministre.

Ces 11 vaccinations obligatoires au total représentent 10 injections pour les enfants, étalées sur 2 ans. La situation ne va pas changer pour au moins 70% des enfants qui connaissent déjà ces 10 injections sur 2 ans.

« Tous les vaccins obligatoires seront pris en charge à 100% : 65% de leur prix est remboursé par l’Assurance maladie, 35% par les assurances complémentaires qui offrent un « contrat responsable »,  a déclaré la ministre. De plus, les centres de vaccination proposent des prises en charge entièrement gratuite.

L’entrée en vigueur de cette mesure de santé publique est prévue pour début 2018.

Tous les ans, un rendez-vous sera instauré pour faire le point sur la vaccination en France. L’occasion d’analyser la progression de la couverture vaccinale, d’établir la situation épidémiologique du pays, ou encore la nécessité de faire évoluer la liste des vaccins obligatoires.

Depuis le 19 mai, le gouvernement italien a adopté un décret-loi rendant 12 vaccins obligatoires pour inscrire les enfants à l’école. Ce décret doit être confirmé par le Parlement.