Photo de Najat Vallaud-Belkacem lors des questions d'actualité à l'Assemblée le 5 novembre 2014.
6 novembre 2014

60 000 postes

Le Gouvernement tient ses engagements.
 
Les 60 000 postes seront bien créés d’ici 2017. Au 1er septembre 2014, 24 666 emplois ont été créés pour l’Education.
  • 22 206 postes l'ont été dans l’Education nationale respectivement via la loi de finances rectificative 2012 (4 326 postes), la loi de finances 2013 (9 076 postes) et la loi de finances 2014 (8 804 postes) : parmi ces postes, 1 536 postes sont des postes de titulaires et 18 070 des postes de stagiaires ; cela s’est traduit par une augmentation de 422 millions d'euros du budget du ministère de l’Education nationale ;
  • A ces postes pour l’Education nationale s’ajoutent les postes créés pour l’Enseignement supérieur (2 000) et dans l’enseignement agricole (460).
  • Le PLF 2015 prévoit la création de 10 561 postes supplémentaires, ce qui porte le total à 35 227 postes soit plus de la moitié (58%) de l’objectif de 60 000 créations de postes. 9 421 postes seront créés au sein du ministère de l’Education nationale : parmi ces postes, 2 595 sont des postes de titulaires, ce qui portera la somme des créations de titulaires à 4 131 entre 2012 et 2015 ; à ces postes s’ajouteront les 1000 postes créés dans l’Enseignement supérieur et les 140 postes dans l’enseignement agricole.
  • Sur 2016 et 2017, ce sont donc 22 373 postes qui restent à créer au ministère de l’Education nationale, soit un peu plus de 11 000 postes par an : la montée en charge des créations est cohérente et progressive ; cela représente une hausse de 500 millions d'euros qui est bien prévue dans le budget triennal du ministère de l’Education nationale, qui augmente de 800 millions sur la période 2016-2017.
  • Les postes créés sont majoritairement des postes de stagiaires, car l’engagement et la priorité du Gouvernement étaient bien de reconstituer d’abord une formation initiale des enseignants. Les stagiaires sont formés pendant 2 ans : la première année en alternance en ESPE / salle de classe, puis l’année suivante à temps plein en classe. Au bout de ces 2 années de formation, ils sont titularisés.
Le Gouvernement s’est donné les moyens de mettre pleinement en œuvre l'engagement n°36 de François Hollande : le prérecrutement a été mis en place avec les emplois d’avenir professeur, la formation initiale a été rétablie grâce à la création des ESPE et des postes d’enseignants stagiaires, le triennal prévoit la création des 60 000 postes.