Photo d'un éducateur sportif prodiguant un cours de football à des enfants

Le sport, un formidable outil au service de la citoyenneté

Mis à jour le 15 mai 2017
Contenu publié sous la présidence de François Hollande du 15 mai 2012 au 15 Mai 2017
Depuis 2015, la France a accueilli de grands événements sportifs tels que l’Eurobasket 2015, l’Euro 2016 ou le mondial de handball 2017. Paris s’est portée candidate à l’organisation des Jeux Olympiques de 2024. Mais au quotidien, le sport est également un formidable outil éducatif, de mixité sociale et est porteur de valeurs de fraternité et de respect. Le plan "Citoyens du sport" vise à développer la pratique du sport et à en faire, grâce à des actions concrètes, un moyen de renforcer le vivre ensemble et l’éducation à la citoyenneté.
Comité interministériel6 mars 2015Le Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté décide de la mise en place du plan national "Citoyens du sport".
#CoupdesiffletMai 2015Lancement de la campagne #Coupdesifflet qui vise à mieux lutter contre toutes les formes de discrimination dans le sport, qu’elles soient basées sur l’origine, le sexe, l’orientation sexuelle ou le handicap.
Emploi et insertion10 juillet 2015Le président de la République, en compagnie de François Rebsamen, Patrick Kanner et Thierry Braillard, lance l’opération "Emploi et Insertion", projet national d’insertion de "2016 jeunes pour l’Euro 2016", à partir des savoirs et des compétences développées dans le cadre de leur pratique sportive et qui sont transférables en entreprise
Convention-emploi16 juillet 2015Thierry Braillard signe à Pau la première convention – emploi du programme gouvernemental "Citoyens du Sport", permettant l’embauche d’éducateurs sportifs supplémentaires dans les quartiers politiques de la ville et ruraux.
J'apprends à nager17 juillet 2015Thierry Braillard lance le dispositif "J'apprends à nager" qui a pour objectif de permettre à tous les enfants entrant en classe de 6ème de savoir nager.

De quoi s'agit-il ?

Accompagner la professionnalisation des clubs de sport


Les associations sportives conduisent déjà des actions éducatives, sociales et citoyennes. Il s’agit dès lors de mieux les accompagner dans leur action quotidienne de proximité, en particulier auprès des populations sensibles dans les quartiers. La structuration des associations sportives par la professionnalisation de l’encadrement technique garantit la qualité de l’action éducative et sociale.

Ainsi, 400 emplois supplémentaires d’éducatrices et éducateurs sportifs (dont 300 en 2015) seront créés au sein des clubs actifs auprès de la population dans les quartiers de la politique de la ville. 2,7 millions d’euros y seront consacrés dès 2015. Cette mesure s’ajoute aux 1 000 emplois CNDS d’éducateurs sportifs à créer de 2015 à 2017 dans les quartiers de la politique de la ville.



De plus, 1 500 jeunes en insertion seront formés aux métiers du sport. Cette mesure, intitulée SESAME vers l’Emploi dans le Sport et l’Animation pour les Métiers de l’Encadrement, permettra d’accompagner, dans le cadre d’un parcours personnalisé vers un emploi dans le sport, des jeunes de 16 à 25 ans rencontrant des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle et résidant au sein d’un quartier politique de la ville ou d’une zone de revitalisation rurale. Une enveloppe de 0,6 millions d'euros y sera mobilisée dès 2015 pour accompagner 300 jeunes dans une formation d’éducateur sportif.
 
Photo de Thierry Braillard, secrétaire d'État chargé des Sports
De nombreux jeunes quittent le système scolaire sans formation et sans diplôme et le sport reste parfois leur seul lien avec la société. C’est la raison pour laquelle grâce au plan "Citoyens du sport", le rôle du sport est aujourd’hui renforcé, que ce soit dans l’éducation à la citoyenneté, mais aussi pour l’emploi, l’insertion…
Thierry Braillard
Le 16 juillet 2015
 

Mobiliser et accompagner les fédérations sportives


Les fédérations sont des acteurs majeurs de la politique sportive. Elles doivent se doter de moyens et d’outils pour développer et valoriser les actions citoyennes en leur sein. L’accompagnement du club par les fédérations est essentiel, puisqu'il est un levier pour le développement des pratiques et la formation des acteurs qui garantit une intervention éducative et sociale de qualité.

Un plan "Citoyens du sport" sera mis en place dans chaque fédération pour promouvoir la citoyenneté. Il doit notamment permettre de mieux prendre en compte les valeurs citoyennes dans la formation des bénévoles (dirigeants, encadrants) et salariés. Il doit intégrer une démarche et des objectifs de développement des pratiques sportives sur les territoires prioritaires des quartiers de la politique de la ville et des territoires ruraux. 2 millions d’euros supplémentaires seront alloués à ce plan dès 2015 aux fédérations sportives en avenant à leur convention d’objectif.

En outre, 15 000 missions de service civique seront accueillies dans le champ "Sport" sur la période 2015 - 2017, notamment grâce à des conventions entre l’Agence du Service Civique et les fédérations sportives.
 
Photo de Manuel Valls sur le perron de l'Élysée
Du sport, parce que c’est par lui que, dès le plus jeune âge, chacun fait l’expérience concrète des valeurs de solidarité, d’entraide et de tolérance mais aussi de l’effort, du dépassement de soi.
Manuel Valls
Le 6 mars 2015
 

Permettre au plus grand nombre d’apprendre à nager


Chaque été, en France, plus de 1 238 noyades accidentelles, dont près de 252
48%
Des élèves entrant en 6e ne savent pas nager.
touchent des enfants de moins de 13 ans, sont comptabilisées. Dans ce contexte, l’opération "J’apprends à nager", lancée le 17 juillet 2015 par Thierry Braillard à Châteauroux, qui permet aux enfants d’évoluer dans l’eau en toute sécurité et leur enseigne une culture de l’eau, revêt une dimension de sensibilisation et de prévention importante. Le programme "J’apprends à nager" est proposé gratuitement à tous les enfants de 6 à 12 ans.
 

Ce dispositif est doté d’un budget supplémentaire d’un million d’euro en 2015 et s’ouvrira à des projets mutuels entre clubs, villes et associations de proximité.

Ainsi, plus d’enfants pourront bénéficier du dispositif "J’apprends à nager". Un dispositif qui sera généralisé à tous les enfants vivant au sein des quartiers de la politique de la ville et en zones rurales carencées.

Les objectifs sont :
 
  • de permettre à tous les enfants entrant en classe de 6ème de savoir nager ;
  • de leur permettre de pratiquer des activités aquatiques et nautiques en toute sécurité ;
  • de leur offrir un accès à la culture de l’eau ;
  • de prévenir activement par ce biais, les noyades.


 

Mettre en place des actions autour des grands événements sportifs


Les événements sportifs sont autant d’opportunités de mettre en valeur une identité commune, un rassemblement populaire. Ils regroupent une population importante autour d’un sport et d’un territoire, et peuvent donc, eux aussi, valoriser la citoyenneté et l’engagement de la population. En outre, les sportifs de haut niveau, par leur exemplarité, peuvent relayer les valeurs citoyennes. Plusieurs axes ont donc été dégagés lors du Comité interministériel du 6 mars 2015 :
 
  • Systématiser la valorisation de la citoyenneté autour des événements télévisés : hymne national systématique, logos visibles, charte ou court discours...
  • Promouvoir des événements mixtes : hommes et femmes en même temps, haut niveau avec compétitions de jeunes en lever de rideau...
  • Proposer au conseil d’administration du CNDS d’orienter une partie du soutien financier vers les programmes de développement de la pratique pour tous autour des grands événements sportifs.
  • Promouvoir et systématiser les actions citoyennes portées par les organisateurs d’événements importants, comme l’Euro 2016, l’Eurobasket 2015…
     
 #Coupdesifflet contre les discriminations dans le sport

Afin de mieux lutter contre toutes les formes de discrimination dans le sport, qu’elles soient basées sur l’origine, le sexe, l’orientation sexuelle ou le handicap, une grande campagne de communication intitulée #Coupdesifflet a été lancée en mai 2015. Destinée à la fois aux acteurs du sport, qu’ils soient pratiquants, dirigeants, supporters et au grand public, cette campagne permet de traiter l’ensemble des discriminations avec tout d’abord la thématique de l’homophobie en mai 2015, la prise en compte du handicap en novembre 2015 et enfin les comportements sexistes puis racistes en mars 2016.
 



"Emploi et insertion" pour l'Euro 2016

En présence de François Rebsamen, Patrick Kanner et Thierry Braillard, François Hollande a lancé, le 10 juillet, à quelques minutes du coup d'envoi de la finale de la Coupe de France de football, l'opération "Emploi et insertion" pour l'Euro 2016, initiée par le comité du 11 Tricolore. Ce comité associant la SAS EURO 2016, la FFF et l’État, et réunissant des personnalités qualifiées, est chargé d’impulser, de récompenser et de soutenir des actions autour des thématiques variées en lien avec l’Euro 2016 : culture, jeunesse, numérique, handicap, développement durable, emploi, économie et tourisme.
 
Photo de Patrick Kanner
Avec le 11 tricolore, nous mettons des visages sur des principes. Nous montrons que la République, ce sont des femmes et des hommes, potentiellement chacun de nous, qui choisissent de mettre leur énergie au service de nos valeurs communes.
Patrick Kanner
Le 10 juillet 2015

L’opération "Emploi et Insertion", conduite par Gérard Mestrallet, président de la Fondation "Agir Contre l’Exclusion" (FACE) et PDG d’Engie, est un projet national d’insertion de "2016 jeunes pour l’Euro 2016", à partir des savoirs et des compétences développées dans le cadre de leur pratique sportive et qui sont transférables en entreprise. Une "Convention emploi Euro 2016" a été signée. Elle permettra d’accompagner au moins 2016 parcours innovants vers l’emploi durable. Le projet intégrera des innovations comme le CV vidéo. La mixité des métiers et l’alternance seront également développées.
 

 

 

Un "11 tricolore" pour l'Euro 2016
Le président de la République a fixé l’objectif de faire de l’Euro 2016 un évènement populaire, qui rassemble les Français et qui touche l’ensemble du territoire. Cette mobilisation doit être au service des priorités politiques du Gouvernement : l’emploi, l’attractivité de la France, la citoyenneté et l’engagement des jeunes, la cohésion sociale, le développement durable, le sport-santé...

L'État et les collectivités, aux côtés du Comité d’Organisation Euro 2016 et de la Fédération Française de Football (FFF), sont dores-et-déjà mobilisés pour que chaque Française et Français qui le souhaite puisse être associé(e) au mieux à cet événement sportif de dimension internationale.

Le 30 mai 2015, le président de la République a décidé d'installer un comité "11 tricolore", instance collégiale d’animation largement ouverte sur la société civile. Constitué de personnalités, chacune référente d’une thématique particulière, ce collectif aura la responsabilité d’impulser des initiatives nationales, de valoriser et de soutenir des initiatives nationales ou locales grâce à son réseau, et d’incarner, auprès du grand public, la mobilisation de l’État autour de cet évènement populaire qu’est l’Euro 2016. Il se réunira tous les mois, épaulé dans sa mission par un secrétaire général et des référents au sein de chacun des ministères concernés.

Le mois de septembre est ainsi consacré à la citoyenneté. L'ambassadrice de cette thématique est Pauline Gamerre, directrice générale du club de football du Red Star.


En savoir plus
 

Pourquoi ?

C’est pour mobiliser l’ensemble du monde sportif que le Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté du 6 mars 2015, présidé par Manuel Valls, a décidé la mise en place d’un plan national "Citoyens du sport".

Le sport est un formidable outil éducatif, de mixité sociale, porteur de valeurs de fraternité et de respect. Les événements sportifs, dont les sportifs eux-mêmes sont les ambassadeurs, sont autant d’opportunités de mettre en valeur une identité commune autour de rassemblements populaires. En renforçant l'accès à la pratique sportive des jeunes qui en sont le plus éloignés, et en leur permettant une pratique éducative, régulière et encadrée au sein des clubs sportifs, le programme "Citoyens du sport" compte favoriser l’éducation des plus jeunes et contribuer à la mixité sociale et de genre.
 
Photo de Patrick Kanner
Le programme "citoyens du sport" a vocation à développer la pratique sportive encadrée et faire du sport un vecteur de socialisation aux règles collectives, et au respect de l’autre.
Patrick Kanner
Le 6 mars 2015, au Comité interministériel à l’Égalité et à la Citoyenneté


La démarche "Citoyens du sport" vise à garantir que le sport joue effectivement un rôle fort et concret dans l’éducation à la citoyenneté et au vivre ensemble, mais aussi dans l’emploi, la formation, l’insertion, et dans une restructuration des territoires autour d’équipements favorisant la mixité sociale.
Gouvernement.fr vous propose de recevoir des informations personnalisées sur les thématiques qui vous concernent. Abonnez-vous à infos@gouv

Les actualités liés