Photo d'une écolière de maternelle utilisant un Tableau Blanc Interactif (TBI) qui remplace petit à petit les vieux tableaux noirs et la craie.

L'école numérique

Mis à jour le 15 mai 2017
Contenu publié sous la présidence de François Hollande du 15 mai 2012 au 15 Mai 2017
Annoncé le 7 mai 2015, le plan numérique est déployé progressivement depuis la rentrée 2015 pour que la jeunesse soit de plain-pied dans le monde numérique. 1 256 écoles et 1 510 collèges au moins seront équipés en tablettes à la rentrée 2016. C’est près d’un quart des collèges qui rejoignent donc le plan numérique. Plus de 175 000 élèves seront dotés de tablettes numériques, cofinancées par l’État et par les collectivités territoriales.
Label2013Lancé en 2013, le label "collège connecté" assure aux établissements sélectionnés une qualité des infrastructures et de l’équipement matériel et logiciel significativement supérieure à la moyenne nationale
Offre numériqueRentrée 2013De nouvelles ressources numériques pédagogiques (projet de "classe connectée") ont été créés. L'offre des services numériques à destination de la communauté éducative, des élèves et des parents s'est également diversifiée.
Très haut débitRentrée 2014A travers le Plan France très haut débit, une connexion internet de qualité sera assurée pour chaque école et établissement du second degré. Dès la rentrée 2014, 9 000 écoles, situées dans des zones non reliées à la fibre, accèdent à un vrai bon haut débit.
Plan numérique 2 septembre 2014Le grand plan numérique annoncé le 2 septembre 2014 par le président de la République vise à lutter contre les inégalités sociales.
Résultats7 mai 2015Après un déplacement sur le thème au Collège Jules Verne aux Mureaux, le président de la République a clôturé la Journée de restitution des résultats de la Concertation nationale sur le numérique pour l'éducation à la Maison de la chimie. Lancée le 20 janvier 2015, la concertation nationale sur le numérique s'est achevée le 9 mars. Plus de 50 000 questionnaires ont été remplis sur le site www.ecolenumerique.education.gouv.fr et plus de 150 rencontres, rassemblant plus de 10 000 participants, ont été organisées dans les académies afin de mobiliser les acteurs locaux.
Phase piloteSeptembre 2015La première phase pilote du Plan numérique concerne 500 établissements qui sont dotés d'équipements pour expérimenter les formes d'enseignements et d'apprentissages passant par les outils numériques.
#eFRAN12 octobre Najat Vallaud Belkacem et Axelle Lemaire ont lancé l'appel à projets e-FRAN pour la réalisation de "territoires éducatifs d'innovation numérique" destinés à accélérer et à amplifier la transition numérique de l'école en s'appuyant sur l'initiative de ses acteurs, une opération dotée d'un budget de 30 millions d'euros. Lancement #eFRAN : e pour espaces territoriaux, F pour formation, R pour recherche, A pour animation, N pour numérique
attestation numérique21 janvier 2016A l'occasion de son déplacement à Londres au BETT (salon international du numérique éducatif), Najat Vallaud-Belkacem annonce la création durant l’année scolaire 2016-2017, d’un service d’attestation numérique des diplômes, unique en Europe.
site avril 2016Le ministère de l'Éducation nationale a mis en ligne le site d'information ecolenumerique.education.gouv.fr. Destiné aux familles, aux équipes pédagogiques et aux élus locaux, il permet de suivre l'état d'avancement du plan numérique pour l'éducation.
DéploiementRentrée 2016De nouveaux appels à projets seront lancés début 2016 pour sélectionner la première vague d'établissements participant au déploiement général.

De quoi s'agit-il ?

La stratégie pour faire rentrer l'école dans l'ère numérique vise à développer un écosystème global de l'e-Education, depuis les contenus et services jusqu'au matériel. Elle s'appuie sur la mobilisation coordonnée des différents acteurs pour mettre en place les conditions optimales d'un développement harmonieux et efficace des usages, des ressources, des équipements, des infrastructures, de la formation des enseignants et des compétences numériques des élèves.

Le PLAN NUMÉrique à l'école

1 milliard €
 c'est la somme dédiée, sur 3 ans, au plan numérique à l'école
Annoncé le 7 mai 2015 à l'issue d'une grande concertation, le plan numérique prévoit le déploiement d'1 milliard d'euros sur trois ans qui permettront de :
 
  • former des enseignants et personnels,
  • développer de ressources pédagogiques accessibles,
  • financer des ordinateurs ou des tablettes. L'objectif est que chaque collégien puisse avoir lui-même les outils numériques à sa disposition partout sur le territoire. Pour chaque euro investi par un département dans l’équipement informatique, l’État mettra un euro.
Parallèlement, la grande "concertation nationale sur le numérique pour l’éducation" a été l’occasion d’identifier de nombreuses initiatives innovantes qui existent au niveau local et montrent l’inventivité d’équipes qui, sur le terrain, dans les établissements scolaires, développent tous les jours de nouvelles pratiques au bénéfice des élèves. Beaucoup de ces initiatives ont été mises en valeur et continueront à être valorisées sur le site ecolenumerique.education.gouv.fr pour que les enseignants puissent partager leurs expériences.
 

 
ecolenumerique.education.gouv.fr
Découvrez "ecolenumerique.education.gouv.fr", nouveau site d'information sur le plan numérique destiné aux familles, aux équipes pédagogiques et aux élus locaux. Le site permet à la fois d’expliquer les enjeux du numérique éducatif et de trouver des informations utiles et des outils pour accompagner les différents responsables du déploiement, dans les territoires, du plan numérique annoncé en mai 2015 par le président de la République.

L’appel à projets 2016 "collèges numériques et innovations pédagogiques"

100%
des collégiens et enseignants dotés de PC-tablettes et de ressources pédagogiques numériques d'ici à 2018
Le plan numérique poursuit son déploiement. L’appel à projets 2016 "Collèges numériques et innovation pédagogique" a été lancé en novembre 2015. 

Pour favoriser l’implantation plus rapide du numérique à l’École, l’État propose à chaque département volontaire un partenariat financier pour déployer des équipements numériques mobiles individuels auprès des élèves et des enseignants des établissements de leur territoire : pour chaque euro investi par le conseil départemental dans l’équipement individuel mobile des élèves, l’État verse un euro. L’investissement est porté sur l’équipement individuel mobile, en particulier des tablettes, pour favoriser la continuité des apprentissages à l’École comme à la maison, entre élèves, parents et enseignants. Grâce à ce partenariat État/département, plus de 1 507 collèges et 1 189 écoles seront équipés à la rentrée 2016.

 
Microsoft partenaire du Plan numérique à l'école
L’Éducation nationale et Microsoft ont signé, le 30 novembre, un partenariat renforçant l'accompagnement proposé par  dans le cadre du plan numérique à l’École. D'une durée de 18 mois, il se décline en  5 axes clés :
1. Adhésion à une "Charte de confiance" en cours de rédaction sous l’égide des services de l’État, permettant d’assurer la protection de la vie privée et des données personnelles des élèves et des enseignants. Une telle charte s’appliquera à l’ensemble des éditeurs ;
2. Accompagnement et formation des acteurs du plan numérique utilisant les technologies Microsoft, des cadres aux enseignants ;
3. Mise à disposition de solutions pour une utilisation pertinente, facile et optimale des équipements mobiles avec notamment la mise à disposition de l’écosystème Cloud de Microsoft pour tous les établissements scolaires du plan numérique qui le souhaiteraient ;
4. Lancement d'une expérimentation pour l’apprentissage du code à l’école. Microsoft s’engage à accompagner la formation des enseignants pour les préparer à l’animation de cours spécifiques sur l’apprentissage du code, à mettre à leur disposition une plateforme de "jeux sérieux" et un réseau social interne sécurisé et privé ;
5. Aide de Microsoft aux acteurs français de l’e-Éducation. Ce plan d’aide se traduira par un support financier, technique, opérationnel et commercial aux différents acteurs français de l’e-Éducation, incluant des constructeurs français de terminaux mobiles, les éditeurs d’applications éducatives et les éditeurs de ressources numériques et de manuels scolaires.

L’appel d’offres "Banque de ressources numériques pour les cycles 3 et 4 - rentrée 2016"

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a également lancé, en octobre 2015, un appel d’offres, auprès des éditeurs de contenus et de services pour l’École, afin de mettre à disposition gratuitement, des enseignants et des élèves des collèges et des écoles, des ressources numériques pédagogiques couvrant l’ensemble du programme des cycles 3 et 4 à la rentrée 2016 (du CM1 à la 3e). Ces banques de ressources offriront à partir de la rentrée 2016 des contenus nombreux et variés ainsi que des services numériques complémentaires des manuels scolaires et permettront aux enseignants de développer des apprentissages à l’aide du numérique avec leurs élèves. Ces ressources seront mises gratuitement à disposition pour une durée de trois ans.
 
Cet appel d’offres vise prioritairement à couvrir cinq disciplines du collège : le français, les mathématiques, les langues étrangères, l’histoire-géographie, et enfin les sciences.

Appel à projets e-fran : 9 projets sélectionnés

Lancée le 12 octobre 2015, la première vague de l’appel à projets e-Fran "espaces de formation, de recherche et d’animation numériques" a permis d’en sélectionner 9 sur la base de dix critères. Cet appel à projets est soutenu par le Programmes d’investissements d’avenir à hauteur de 30 millions d’euros. Il va permettre de développer des initiatives de terrain portées par des acteurs locaux, validées scientifiquement, qui transforment l’école par le numérique au service de la réussite de tous les élèves, afin de les déployer plus largement sur le territoire.

e-Fran s’adresse à tous les acteurs concernés par le numérique éducatif : écoles, collèges, lycées, écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE), universités, organismes de recherche, collectivités territoriales, entreprises du numérique, associations etc.

Un Vrai BON DÉBIT pour les écoles

Pour rattraper le retard des connexions internet, 9 000 écoles, situées dans des zones non reliées à la fibre, ont accédé, à la rentrée 2014, à un vrai bon haut débit, soit 10 mégabits par seconde. Entré dans sa phase opérationnelle, le programme écoles connectées réalise une condition essentielle de succès pour le plan e-education de la Nouvelle France industrielle. Les travaux de raccordement dureront jusqu’à la fin du premier semestre 2017. Un étalement dû au maillage étendu et au nombre des écoles et des établissements sur l'ensemble du territoire.

 
Le code informatique enseigné dès la rentrée
Pour agir dans un monde toujours plus connecté, il est important que l'élève connaisse les principes du code informatique et soit capable de réaliser des applications utilisant des algorithmes simples. En primaire, une initiation au code informatique sera proposée, de façon facultative et sur le temps périscolaire dès septembre 2014. A terme, cette initiation devrait être inscrite dans les programmes du second degré. Pour accompagner  les enseignants dans leur maîtrise des usages du numérique, toutes les écoles supérieures du professorat et de l'éducation ont inscrit, en formation initiale, le numérique à leur cursus.

Dans le cadre de la "semaine du code", Najat Vallaud-Belkacem, a assisté, le 15 octobre 2014,  à des ateliers d'initiation à la programmation destinés à des enfants. Lancée par Neelie Kroes, Commissaire européenne chargée de la stratégie numérique et vice-présidente de la Commission, la "semaine du code" a pour but de promouvoir des actions de découverte et d'apprentissage de la programmation informatique auprès d'enfants et d'adolescents. Les 35 pays participants sont représentés par des Ambassadeurs.


UNE OFFRE DE SERVICE NUMÉrique DE PLUS EN PLUS IMPORTANTE

Depuis un an, l'usage du numérique et l'offre de services numériques se sont considérablement développés. Enseignants, élèves et parents tous peuvent accéder à des ressources numériques adaptées à leurs profils. Tour d'horizon de quelques services numériques innovants.

Pour les élèves :
Les Fondamentaux à l’école primaire : une série de plusieurs centaines de films d’animation de trois minutes (en libre accès sur internet) pour comprendre, de façon ludique, les notions fondamentales liées à l’apprentissage du français, des mathématiques, des sciences, etc.

English for schools : un service de ressources numériques pédagogiques pour les 8-11 ans pour un apprentissage ludique et facilité de l’anglais en classe et à la maison.

D’Col : un service d’accompagnement interactif personnalisé en français, en mathématiques et en anglais pour 30 000 élèves de sixième de l’éducation prioritaire, sur proposition de leur établissement et avec l’accord des parents. Le dispositif D’Col dans les collèges de l’éducation prioritaire aide principalement les élèves les plus faibles qui se connectent au site D’COL et travaillent avec l’appui d’un enseignant référent, jusqu’à deux heures par semaine. Une enquête de la DEPP de janvier 2013 révèle que D’COL les résultats des élèves s'améliorent, principalement en mathématiques et en anglais. Les trois quarts des enseignants et des chefs d’établissements interrogés jugent positivement le dispositif et, estiment qu’il favorise l’autonomie, la confiance en soi et la motivation des élèves. Mis en place dans les collèges REP+ depuis octobre 2013, il est également proposé aux classes de CM2 depuis la rentrée 2014-2015, notamment dans les écoles en réseaux d’éducation prioritaire (REP+).

Prep’exam : un accès en ligne aux sujets du brevet et du baccalauréat des trois dernières années pour permettre une meilleure préparation des candidats aux examens et accompagner les professeurs tout au long de l’année.
 
Pour les enseignants :
 M@gistère : un dispositif de formation continue en ligne et interactive, spécifiquement conçu pour les enseignants du 1er degré, qui complète l'offre de formation existante.

Eduthèque : un portail destiné aux enseignants pour disposer gratuitement de ressources numériques des grands établissements publics scientifiques et culturels.

Lire, une année d’apprentissage de la lecture : un web-documentaire pour aider enseignants et parents à accompagner les enfants de cours préparatoire dans cette étape importante de leur scolarité.

S’inscrire au lycée : un service qui permet d’effectuer l’inscription au lycée directement sur internet.

Ma seconde chance, Mon stage en ligne, Mon industrie : plusieurs services d'orientation destinés aux jeunes en situation de décrochage.

Total Accès : une application et un site mobile pour l’orientation et l’insertion professionnelle, adaptés aux personnes en situation de handicap visuel. 

Pour aller plus loin encore, 10 projets de démonstrateurs de services numériques e-éducation ont été sélectionnés pour bénéficier d’un soutien des investissements d’avenir. Seront ainsi financées des initiatives dans les domaines du "lire-dire-écrire" qui privilégieront  des approches ludiques associées aux travaux de sciences cognitives, des usages enrichis de la littérature de jeunesse, ou encore des travaux d'écriture sur support numérique et des cahiers-ressources numériques. Plusieurs projets aborderont la question des nouvelles écritures et lectures multimédias en français, en mathématiques et en anglais. Retenus en raison de leur caractère innovant et des perspectives de valorisation économique, ces projets représentent un investissement total par les lauréats de plus de 21 millions d’euros. Une aide totale de 9,6 millions d’euros sera dédiée aux entreprises et partenaires lauréats. Les subventions accordées s’échelonnent de 625 000 à 1,1 million d’euros par projet.

Pourquoi ?

Si la priorité de l’Éducation nationale porte sur les apprentissages fondamentaux  -  lire, écrire, parler correctement la langue française, compter, calculer - l'école doit également donner à chaque enfant les clés pour réussir dans une société irriguée par le numérique.

La révolution numérique est une chance pour l'école parce que les nouveaux outils offrent un potentiel de renouveau pédagogique important, pouvant améliorer l’efficacité et l’équité du système éducatif. Elle est aussi un défi parce que le développement rapide des usages du numérique oblige notamment à :
 
  • repenser les méthodes et les programmes d’enseignement ;
  • produire de nouvelles ressources ;
  • rénover les modes d’évaluation ;
  • revoir l’organisation des espaces et des temps scolaires.
Afin d’avancer encore dans la préparation de ce plan, un appel à projets a permis de sélectionner 300 collèges et 300 écoles pionniers, dans lesquels le plan numérique est mis en œuvre depuis la rentrée 2015.

Par ailleurs, la Journée de restitution des résultats de la Concertation nationale sur le numérique pour l'éducation  du 7 mai 2015, en présence du président de la République, a permis à plus de 60 000 personnes de contribuer en ligne ou de participer à 150 rencontres académiques. Le témoignage et l'expérience de tous les acteurs sont essentiels pour construire le service public du numérique éducatif instauré par la loi de programmation et d'orientation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013, et permettre au numérique de contribuer à rendre l'École plus efficace, plus juste et plus inclusive.
Gouvernement.fr vous propose de recevoir des informations personnalisées sur les thématiques qui vous concernent. Abonnez-vous à infos@gouv

Où en est-on ?