Abdou Oudjedi : "Je suis pour la valorisation du croisement des cultures"

 
Photo d'Abdou Oudjedi
Abdou Oudjedi, né en Algérie, vient en France à l'âge de deux ans. " Je suis de culture française, car j'ai grandi en France, mais je suis le  produit de deux cultures." Un capital qu'il veut faire partager en se faisant rencontrer les cultures de différents pays. "Je suis pour la valorisation du croisement des cultures. J'ai envie de montrer que ça peut faire de belles choses."

Limougeaud, Abdou Oudjedi, est professeur d'informatique à Paris-X Nanterre. C'est grâce à l'informatique qu'il met un pied dans le monde de la culture et du spectacle. En créant des agendas culturels pour le web, il entre en contact avec le monde artistique. L'idée de créer des rencontres culturelles associant plusieurs disciplines prend forme petit à petit. Des spectacles où se côtoient des créations artistiques, des musiciens, des publics venus des quatre coins de la planète. Un monde en miniature.
 
Toujours professeur d'informatique, Abdou Oudjedi est aujourd’hui à la tête de l’entreprise culturelle Artepolis, localisée à Barichara en Colombie. Ce village est classé au Monument national en 1978 pour ses vestiges de l’époque la conquête espagnole. Créé en 2013, Artepolis nourrit l'ambition d'être un centre de "rencontre et de communication pour des femmes et des hommes de pays et de cultures différents." Axé sur un tourisme de découverte artistique, Artepolis fait partager les coutumes et les habitudes de travail des habitants. Des résidences pour artistes offrent des conditions idéales de création. "Les professeurs de l'école d'art de Limoges réfléchissent à faire venir leurs étudiants", nous dit Abdou Oudjedi.
 
Abdou Oudjedi ouvre d'autres référentiels de valeur dont les pages et les lignes créent de nouveaux espaces d'échanges culturelles et sociétaux. 

 
Portrait réalisé par Patrick Do Dinh