Cérémonie d'accueil officielle à Pékin
30 janvier 2015 - Actualité

A Pékin, Manuel Valls appelle au rééquilibrage des relations commerciales entre la France et la Chine

Manuel Valls a entamé, jeudi 29 janvier, une visite officielle de trois jours en Chine au cours de laquelle il est amené à s’entretenir notamment avec le président et le Premier ministre chinois et à visiter plusieurs entreprises françaises présentes sur place. A Tianjin, où il a visité l'usine d'assemblage d'Airbus, puis à Pékin, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue Li Keqiang, il a rappelé que la France est plus que jamais ouverte à la Chine, ses investisseurs, ses étudiants, ses touristes mais a appelé à remédier au déséquilibre des échanges commerciaux entre les deux pays.
 


La France est plus que jamais ouverte à la Chine. Manuel Valls l'a rappelé à Pékin, jeudi 29 janvier, elle a accueilli près de deux millions de touristes chinois en 2014. Mais, et le Premier ministre l'a réaffirmé, la France veut attirer plus d'investisseurs, d'étudiants et de touristes chinois. "C’est le message que je n’aurai de cesse de passer pendant ces trois jours de visite : la France est ouverte à la Chine. Il faut plus d’investissements chinois, plus de touristes chinois, plus d’étudiants chinois". "Les investissements chinois sont les bienvenus en France et la France facilitera pleinement les investisseurs et les investissements chinois dans notre pays", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse commune avec son homologue chinois, Li Keqiang. Il l'a réaffirmé vendredi 30 janvier devant les acteurs économiques : "la France est ouverte aux entreprises chinoises, (...) vos investissements sont les bienvenus". "La France est un pays attractif, la France est un pays pro-entreprises, la France est un pays pro-business", a-t-il poursuivi.
 
"La France est un pays attractif, c'est un pays pro-entreprises, un pays pro-business, un pays qui avance et qui se réforme"

Les deux pays développent d'ores et déjà leurs échanges dans les secteurs porteurs de croissance et d’emplois. La France a su bâtir avec la Chine un partenariat d’une rare intensité : des coopérations industrielles dans des secteurs de haute technologie comme l’aéronautique et le nucléaire ; des investissements croisés de qualité, qui doivent être accrus. Manuel Valls a ainsi visité jeudi matin l'usine d'assemblage des A320 d'Airbus, à Tianjin. "Ce partenariat exemplaire, nous devons le poursuivre dans de nombreux secteurs comme la santé, le développement urbain durable, c'est-à-dire la ville du futur, les services financiers bien évidemment". Il doit être également développé dans d'autres secteurs d'excellence française, comme l'agroalimentaire. "Je pense à la charcuterie, aux vins, à la filière laitière dont les débouchés sont très importants en Chine", a-t-il expliqué.



Le rééquilibrage par le haut des échanges économiques entre la France et la Chine est une priorité. Et cela passe avant tout, a rappelé Manuel Valls, par un meilleur accès au marché chinois pour nos exportations. "Trop d'obstacles continuent de freiner nos échanges", a-t-il expliqué vendredi, indiquant avoir décidé la veille avec son homologue chinois de "travailler à la levée de ces entraves", notamment dans le domaine agroalimentaire. La clé sera, avant tout, la confiance, c’est-à-dire une égalité de traitement entre toutes les entreprises, y compris françaises. Ce rééquilibrage est désormais rendu possible :
 
  • la France mène, depuis 2012, des réformes ambitieuses pour baisser le coût du travail, améliorer la compétitivité des entreprises et innover davantage ;
  • le niveau de vie des ménages chinois s’élève et les besoins se portent davantage sur les biens de consommation ou les services à la personne pour lesquels les entreprises françaises sont des références au niveau mondial.
     
Outre le volet économique, la France veut également attirer davantage d'étudiants et de touristes. L'objectif : 5 millions de voyageurs venus de Chine d'ici à 2020 et 50 000 étudiants chinois dans les années à venir. Un objectif rendu possible par des mesures de facilitation des visas : l’initiative "visas en 48h", lancée en Chine début 2014, a permis une augmentation du nombre de visas accordés de 30 à 250 %. La stratégie pour un tourisme français leader mondial, portée par Laurent Fabius qui participe à ce voyage officiel, doit également permettre d'accroître l'attractivité touristique de notre territoire.
 
Manuel Valls a visité jeudi 29 janvier l’usine d’assemblage Airbus en présence notamment de Laurent Fabius, Jean-Marie Le Guen, Jean-Pierre Raffarin et des étudiants de l’Institut sino-européen d’ingénierie de Tianjin
Manuel Valls a visité jeudi 29 janvier l’usine d’assemblage Airbus en présence notamment de Laurent Fabius, Jean-Marie Le Guen, Jean-Pierre Raffarin et des étudiants de l’Institut sino-européen d’ingénierie de Tianjin - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Allocution de Manuel Valls lors de la visite de l’usine d’assemblage Airbus à Tianjin
Allocution de Manuel Valls lors de la visite de l’usine d’assemblage Airbus à Tianjin - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Manuel Valls s'est ensuite rendu à Pékin où il a rencontré son homologue Li Keqiang
Manuel Valls s'est ensuite rendu à Pékin où il a rencontré son homologue Li Keqiang - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Cérémonie officielle d’accueil, Grand Palais du peuple à Pékin
Cérémonie officielle d’accueil, Grand Palais du peuple à Pékin - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Entretien de Manuel Valls avec Li Keqiang, Premier ministre de la République populaire de Chine
Entretien de Manuel Valls avec Li Keqiang, Premier ministre de la République populaire de Chine - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Manuel Valls et Li Keqiang au Grand Palais du peuple à Pékin
Manuel Valls et Li Keqiang au Grand Palais du peuple à Pékin - (c) AFP
Conférence de presse conjointe de Manuel Valls et Li Keqiang
Conférence de presse conjointe de Manuel Valls et Li Keqiang - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Manuel Valls lors de la conférence de presse accordée à l'issue de son entretien avec Li Keqiang à Pékin
Manuel Valls lors de la conférence de presse accordée à l'issue de son entretien avec Li Keqiang à Pékin - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Rencontre avec la délégation d’affaire française du Comité France-Chine
Rencontre avec la délégation d’affaire française du Comité France-Chine - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Vendredi 30 janvier, Manuel Valls a rencontré XI Jinping, président de la République populaire de Chine
Vendredi 30 janvier, Manuel Valls a rencontré XI Jinping, président de la République populaire de Chine - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Audience accordée au Premier ministre par XI Jinping, président de la République populaire de Chine
Audience accordée au Premier ministre par XI Jinping, président de la République populaire de Chine - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Manuel Valls s'est entretenu avec Zhang Dejiang, président de l’Assemblée Nationale Populaire
Manuel Valls s'est entretenu avec Zhang Dejiang, président de l’Assemblée Nationale Populaire - (c) Cyrus Cornut / Matignon
Manuel Valls est en République populaire de Chine du 29 au 31 janvier pour un voyage officiel. Il se rendra dans les villes de Tianjin, Pékin et Shanghai.